Réseau social, le futur catalyseur du tissu économique français ?

CCI de Bourgogne et réseau social Les CCI de Bourgogne ont créé un réseau social sous Drupal au service de l'économie régionale. Un outil qu'elles proposent aux autres CCI pour favoriser la généralisation de son expérience.

Tirer parti des dernières technologies de réseau social pour proposer aux entrepreneurs français un espace virtuel où se réunir, partager, échanger, lancer des projets... Tel était l'objectif des Chambres de commerce et d'industrie (CCI) de Bourgogne dès 2010. Une réflexion qui les a conduites depuis à lancer une plateforme sociale, basée sur le CMS Drupal et sa distribution Drupal Commons (développée par Acquia). Alors que le nouveau service, baptisé CCI-link, a été lancé en janvier dernier, les premiers résultats sont là : le réseau social atteint déjà 600 membres actifs, et une quinzaine de communautés thématiques.

Suite à cette première étape, les CCI de Bourgogne ont pris une décision stratégique : signer un accord avec le prestataire choisi pour mettre en œuvre le projet, i-com, en vue de promouvoir la diffusion de sa solution sociale au sein du réseau des CCI. "I-com se charge de la distribution de la technologie CCI-link qu'il tarife 14 900 euros. Quant à nous, nous interviendrons sur le conseil et l'accompagnement", explique Philippe Rouiller, directeur marketing relationnel de la CCI de Côte-d'Or. L'objectif est de mutualiser les développements qui seront réalisés ensuite autour d'un dispositif de contributions, et ainsi baisser les coûts, dans la logique open source.

Drupal Commons d'Acquia choisi pour sa simplicité, sa souplesse

Il faut dire que le projet CCI-link n'est pas un simple projet de déploiement Drupal. "Nous avons choisi Drupal Commons car il s'agit d'une solution simple et souple, avec de nombreuses briques répondant à nos besoins. C'est aussi un outil solide, avec une communauté d'utilisateurs large. Enfin, cette technologie est standard, ce qui nous permettait de développer éventuellement de nouvelles briques", commente Philippe Rouiller.

CCI-link a fait l'objet en effet d'un important travail de la part des équipes des CCI de Bourgogne. En ligne mire : mettre en lien les membres du réseau social, sur la base de leurs centres d'intérêt communs et ou des contenus de même type qu'ils auront pu partager. Pour réaliser ce tour de passe-passe, les CCI de Bourgogne ont mis au point un thésaurus de thèmes qui a ensuite été mis en relation avec chaque profil d'adhérent. "Il a fallu déployer une gestion des droits quasi-individuelle", précise Philippe Rouiller.

Drupal Commons : un TCO deux fois moins important sur la première année que la piste propriétaire

I-com a donc été chargé des développements spécifiques qui incluaient également la mise en place d'un service d'agenda. Au total, le projet aura nécessité presque un an, dont six mois de développement. Et la CCI de Côte-d'Or de préciser : "I-com avait déjà mis en œuvre une plateforme collaborative similaire pour l'Université de Bourgogne, ce qui était d'emblée rassurant."

Un vrai réseau social

Mais le choix de Drupal Commons a été aussi motivé par son faible tarif. L'open source permettant en effet de faire disparaitre certains coûts de licence. Comparé aux alternatives propriétaires étudiées lors de l'appel d'offres (conclu en 2011), la CCI a estimé à deux fois moins élevé le coût total d'acquisition de sa plateforme sous Drupal (en incluant licence, développement et maintenance).

Sur le plan fonctionnel, l'outil de réseau social Drupal Commons permet à CCI-link d'intégrer l'interaction sociale et le partage de documents, via un fil d'activités personnalisé. Plusieurs communautés sont déjà actives sur la plateforme des CCI de Bourgogne. Certaines concernent des territoires, d'autres des métiers (TIC, RH, restaurateurs...) ou encore des enjeux de développement internationaux. Les communautés peuvent être publiques, ouvertes sur Internet, ou accessibles qu'aux membres. La possibilité de créer des groupes privés limités à quelques membres est aussi offerte, dans l'optique d'offrir un lieu privilégié pour les rencontres d'affaires voire même la création d'entreprise. "Nous avons notamment un groupe privé sur la notion de Silver Economy, l'économie des services des âgés", confie Philippe Rouiller, avant de conclure : "Notre objectif est ainsi de proposer un lieu de partage, d'échange, mais aussi de collaboration, avec au fil du temps une base de connaissances qui va s'enrichir."

 

cci link
CCI Link propose déjà une 15e de communautés thématiques. © Capture JDN

Collaboratif / Réseaux sociaux