Chatter et Yammer, nouveaux poids lourds du réseau social d'entreprise

Le cabinet d'études américain place Chatter et Yammer dans le carré des leaders des solutions de RSE. Le français blueKiwi sort du carré des visionnaires.

Le cabinet d'études américain Gartner n'est pas avar de carrés magiques en ce moment. Après celui dédié au marché du Social CRM, c'est au tour des Réseaux Sociaux d'Entreprise (RSE) d'avoir droit à sa mise à jour annuelle. Par rapport à l'édition précédente, le Magic Quadrant 2012 des solutions RSE accueille Yammer et Salesforce (jusqu'à présent dans la catégorie des visionnaires) en tant qu'éditeurs dits leaders aux côtés de Microsoft, Jive et IBM. 

"En termes d'interface, de disponibilité Cloud, d'accès en mobilité et de social, Yammer s'est inspiré de Facebook mais ses spécificités ont été améliorées avec des fonctions de contrôle pour les entreprises. La récente entrée de Yammer sur ce marché avec une offre fremium réussie lui donne une forte visibilité", indique le cabinet.

"La vision de Salesforce en matière de logiciel social couvre des domaines comme le CRM, la gestion du capital humain en plus du collaboratif d'entreprise [...]. Chatter peut être utilisé de façon indépendante, mais sa valeur s'accroît en le combinant aux autres applications métier proposées par Salesforce [...]. Le développement de Chatter est centré sur l'ajout de nouvelles fonctions comme la gestion des idées, la surveillance de marque et de la réputation, la gestion des campagnes marketing sociales et la collaboration sociale pour les ventes", poursuit le Gartner.

Racheté par Atos en avril dernier, blueKiwi passe quant à lui du carré des éditeurs visionnaires à celui des acteurs de niche. "blueKiwi propose des fonctionnalités complètes avec un focus élevé sur la participation, les indicateurs analytiques sociaux, le microblogging, le rich media, la gestion étendue des communautés, des sondages et des idées", précise le Gartner.

En revanche, aucune trace pour le moment de Google+ (la brique sociale de Google qui vient se greffer aux Google Apps) dans le carré magique du Gartner, mais cela ne devrait plus trop tarder. "A l'heure actuelle, l'intérêt des Google Apps est centré sur la composante messagerie, mais le poids de Google dans la sphère du logiciel social va grimper avec l'ajout prévu de Google+ aux autres services des Google Apps", analyse le Gartner.

Microsoft / IBM