Microsoft rachète Yammer pour 1,2 milliard de dollars

Le géant des logiciels rentre sur le terrain du réseau social d'entreprise. Un marché qui pourrait atteindre 6,4 milliards de dollars d'ici 2016. Il viendrait ainsi concurrencer Jive ou blueKiwi.

Il s'agit du plus gros rachat de tous les temps dans le domaine des réseaux sociaux d'entreprise (RSE). Cette acquisition confirmée par une source proche du dossier citée par le Wall Street journal, qui peut surprendre par son montant (1,2 milliard de dollars), s'avère en tout état de cause assez judicieuse pour la firme de Redmond.

Tout d'abord, elle lui permet de mettre véritablement le pied sur le terrain des réseaux sociaux d'entreprise. Marché sur lequel le groupe n'était jusqu'à présent que timidement présent par le biais de SharePoint. L'ouverture de l'offre de portail d'entreprise aux fonctionnalités sociales n'était jusque-là possible que via des extensions fournies par des partenaires comme Newsgator, Calinda ou encore... Yammer. Ce dernier permettant l'affichage de flux d'activités dans l'outil collaboratif et le dépôt de documents.

En rachetant Yammer, Microsoft espère ainsi rentabiliser rapidement son acquisition en profitant du bel effet de volume de ce marché dont la croissance est estimée par le cabinet d'études Forrester à 61% par an d'ici 2016. Ce qui correspond à un bond de géant en valeur : de 600 millions de dollars en 2011, le marché des logiciels de réseau social d'entreprise pourrait ainsi représenter 6,4 milliards de dollars à horizon 2016 selon le cabinet d'études.

Yammer : une complémentarité naturelle avec Microsoft SharePoint

Bien que Yammer ne communique pas sur ses résultats financiers - la société n'étant pas cotée en bourse et donc non contrainte de publier de bilans financiers -, elle n'en reste pas moins une valeur sûre du secteur. Et en rachetant Yammer, Microsoft mettrait alors la main sur un précieux portefeuille de 200 000 entreprises clientes (dont Capgemini, Deloitte, Alcatel-Lucent, Ford, Rakuten, Telefonica O2, Thomson Reuters...).

Mais ce n'est pas tout. Aux côtés des clients finaux, les investisseurs ont également été séduits par Yammer. Plusieurs levées de fonds ont été réalisées entre 2010 et 2012 - dont la dernière a permis de lever début mars la coquette somme de 85 millions de dollars.

Le nouveau tandem Microsoft-Yammer pourrait bien frapper fort. Il permet à Redmond de jouer la carte de la complémentarité naturelle entre SharePoint (portail collaboratif et de gestion de contenu) et Yammer, RSE 100% pur jus. On voit bien là les synergies commerciales qui pourraient découler de ce rapprochement.

C'est également un coup dur pour la concurrence. Alors que le marché commence à se structurer avec l'arrivée de nouveaux entrants (Cisco, Tibco, Google...), le repositionnement de certaines offres (passage au fremium de Socialcast VMware) voire des rachats locaux (blueKiwi acquis par Atos), le duo Microsoft/Yammer a plus que jamais une carte à jouer. En particulier face à IBM et Salesforce (Chatter), en embuscade.

Microsoft / IBM