Drive for Work : Google dévoile son arme pour contrer Office 365

A l'occasion de son événement Google I/O, le géant américain livre un service de stockage cloud avec une capacité illimité. Il prend donc l'avantage sur Microsoft.

Challengé par Microsoft et son offre Office 365 (qui affiche en France une bonne partie du CAC40 parmi ses utilisateurs), Google entend bien reprendre l'avantage. A l'occasion de son événement mondial Google I/O, le géant du web dégaine une toute nouvelle offre de stockage en ligne taillée pour le monde de l'entreprise. Et le groupe avance des arguments de rupture face aux offres concurrentes. Baptisée Google Drive for Work, c'est une déclinaison de Google Drive proposant pour 8 euros par utilisateur et par mois une capacité de stockage illimitée. Seule petite restriction, mais loin d'être gênante pour la grande majorité des organisations : un fichier ne pourra pas dépasser 5 To.

C'est donc un véritable coup de massue que Google inflige au marché. Pour mémoire, Microsoft affiche de son côté une 1 To d'espace de stockage à ses utilisateurs OneDrive for Business. Une solution qui est inclue à Office 365 ProPlus (tarifé, lui, à partir de 12,90 euros HT par mois et par utilisateur en France). C'est donc une véritable guerre des prix qui s'annonce, avec un avantage de taille pris pour l'instant par Google. Pour 4 euros de plus comparé à l'offre Google Drive Enterprise actuelle, qui se limite à 30 Go par utilisateur, les clients pro de Google vont ainsi pouvoir passer à un service de stockage illimité.

Un SLA de 99.9%

Côté administration, Google ne veut pas faire les choses à moitié non plus. Google Drive for Work apporte ainsi aux administrateurs une console de supervision, conçue pour leur permettre de suivre l'activité des utilisateurs de l'entreprise (nombre de fichiers stockés, partagés...). Comme Google Drive, l'outil intègre aussi une gestion des droits d'accès, qui pourra s'interfacer avec l'annuaire d'entreprise. Et toujours sur le plan de la sécurité, Google annonce que l'ensemble des documents stockés seront chiffrés en 1024bit sur ses serveurs, une mesure qui vient s'ajouter au cryptage du flux transitant entre le poste utilisateur et ses data centers. Enfin, Google livre avec Google Drive for Work la solution Google Apps Vault pour gérer l'archivage légal. Elle est dessinée pour associer à un fichier une certaine durée de rétention.

Aux Google Apps Enterprise facturées 4 euros par utilisateur et par mois, Google combine ainsi une solution de stockage en ligne plus qu'intéressante en termes de prix. "Nous proposons avec Google Drive for Work un engagement de disponibilité de 99.9%, avec le paiement de pénalités de notre part s'il n'est pas respecté", précise Eric Haddad, directeur d'entreprise SEMEA, avant de préciser : "sur 2013, nous avons atteint avec Gmail un niveau de SLA de 99.985%." Et pour finir, Google annonce l'extension de la compatibilité de sa suite bureautique Google Apps avec les formats de fichier QuickOffice qui viennent ainsi s'ajouter à ceux de Word, Excel et PowerPoint déjà supportés.

Stockage / Serveurs