Résultats de Microsoft : cloud en hausse, mais Windows en baisse

Résultats de Microsoft : cloud et Surface en hausse, mais bénéfices et Windows en baisse 1501 Microsoft vient de publier ses derniers résultats trimestriels. Principaux enseignements : Windows souffre, mais Office est en pleine forme, surtout sa déclinaison cloud.

Microsoft vient de révéler ses résultats pour son deuxième trimestre, clos au 31 décembre. Le chiffre d'affaires est en hausse de 8%, et atteint 26,47 milliards de dollars. Le résultat net est, lui, en forte baisse, de 10,7%, passant de 6,56 milliards à 5,86 milliards de dollars. Une chute attendue, notamment liée aux charges de la restructuration annoncée l'été dernier.

Windows souffre

Dans le détail, certaines activités de Microsoft affichent une belle santé, comme celles liées au cloud, mais d'autres se portent mois bien. Windows se range dans cette deuxième catégorie. Qu'elles ciblent les pros ou le grand public, les ventes OEM de l'OS ont décliné de 13%. Microsoft explique cette baisse par la fin de l'effet Windows XP, et par la vente de terminaux à bas prix, qui ne rapportent rien ou presque pour la licence Windows qu'ils embarquent.

L'éditeur est par ailleurs très fier d'annoncer que 2 millions de personnes testent actuellement Windows 10. Mais en renonçant à faire payer la migration vers cet OS pendant un an, il tire aussi un trait sur une part de son chiffre d'affaires à venir.

Office en pleine forme, surtout sa version cloud

Office 365 affiche une belle croissance

Office est en meilleur santé. Surtout sa version cloud. Car si sa déclinaison en boîte voit son chiffre d'affaires s'écrouler (de 25% pour la version B2C, et de 13% pour la version B2B), Office 365 affiche une belle croissance : la version B2C de la suite bureautique en mode cloud voit son nombre d'abonnés atteindre 9,2 millions, soit 30% de plus en trois mois.

Les chiffres dévoilés par Microsoft ne sont pas aussi précis concernant les versions Enterprise d'Office 365. L'éditeur annonce une croissance de 114% pour ce qu'il appelle "Commercial Cloud", qui regroupe les offres cloud B2B d'Office 365, Azure et Dynamics CRM Online. C'est encore plus vague pour le chiffre d'affaires généré par Azure : Microsoft indique simplement que "son usage et son chiffre d'affaires sont en croissance". En tout, les segments B2B que le groupe appelle désormais les "Commercial Segments", ont rapporté un chiffre d'affaires de 10,83 milliards, en hausse de 3%.

Pesant nettement moins, Microsoft a aussi révélé quelques chiffres concernant le matériel qu'il vend. 10,5 millions de Lumia ont été commercialisés, et la division Phone Hardware aura rapporté 2,3 milliards de dollars.

Bing bientôt rentable ?  

Du côté des tablettes Surface, Microsoft annonce un chiffre d'affaires de 1,1 milliard, soit 24% de hausse. Le géant a aussi pu indiquer qu'il se vendait trois fois plus de Surface Pro 3 que de Surface Pro 2, mais n'a pas donné le nombre d'unités vendues.

Enfin, le chiffre d'affaires des publicités sur Bing a crû de 23% en un an. Sa part de marché aux Etats-Unis est actuellement de près de 20%. L'été dernier, Microsoft avait promis de faire de son moteur une activité rentable d'ici deux an. Aujourd'hui, Redmond précise que cette rentabilité pourrait être atteinte lors de son prochain exercice fiscal - qui débute en juillet prochain.

Microsoft / Office 365