Avec File, Salesforce veut socialiser les documents d'entreprise

Salesforce File permet à Salesforce d'intégrer des fichiers issus de Dropbox, Google Drive, Box, SharePoint... Elle gère également la synchronisation des mises à jour.

En février dernier, Salesforce annonçait l'acquisition du Français EntropySoft, éditeur spécialisé dans l'intégration de contenu (lire l'article: Salesforce rachète EntropySoft). Tout juste six mois après, le géant du SaaS a achevé l'intégration de cette technologie. Elle se concrétise par la sortie d'un nouvel outil, pour l'heure en version beta. Baptisé Salesforce File, il a pour but d'interagir depuis Salesforce.com avec des documents issus de solutions tierces.

PowerPoint, Word, PDF, Excel... Les principaux formats de fichier sont pris en compte par la solution. Et Salesforce File est capable d'aller puiser dans des bases documentaires Sharepoint, mais aussi des services de stockage en ligne comme Google Drive, Box et Dropbox. "En fonction des besoins exprimés par nos clients, nous intégrerons d'autres solutions", précise-t-on chez Salesforce. Naturellement, l'outil est compatible avec Chatterbox, le propre outil de stockage en ligne de Salesforce. 

 

Des documents au cœur des processus métier, et accessibles depuis les mobiles

Une fois interfacés, les fichiers issus de tous ces systèmes pourront être mis à jour dans Salesforce, et les modifications automatiquement synchronisées avec le document source. "Ces fichiers vont tirer parti des capacités de Salesforce. Ils pourront par exemple être intégrés comme support collaboratif pour bâtir une proposition commerciale avec ses collègues via le réseau social d'entreprise Chatter, préparer une réunion, ou travailler sur un événement à plusieurs", explique Olivier Nguyen Van Tan, responsable marketing produits au sein de Salesforce.com France.

Derrière Salesforce File, l'éditeur entend offrir la possibilité d'accéder à ses documents "dans le bon contexte métier, au bon moment, mais aussi quel que soit le terminal." Chatter dispose en effet d'ores et déjà d'applications natives pour iOS et Android, ainsi que d'une déclinaison HTML5 pour s'ouvrir à d'autres types d'appareils mobiles. Les fichiers intégrés via Salesforce File pourront ainsi être également consultés sur smartphones et tablettes tactiles.

benioff 2
Salesforce File peut permettre par exemple de pousser un document SharePoint, récapitulant une proposition commerciale, à sa direction générale pour modification et validation via le réseau social Chatter. © Capture

SaaS / Google