L'ordinateur quantique menace le chiffrement

de gauche à droite : dr fernando de la vega (cima nanotech), isabelle tisserand
De gauche à droite : Dr Fernando de la Vega (Cima NanoTech), Isabelle Tisserand (Le Cercle), Mauro Israel et Dominique Bourra (NanoJV). © C. Auffray / Journal du Net

L'ordinateur quantique pourrait bien s'appuyer sur les avancées des nanotechnologies pour se concrétiser plus véritablement. L'expert en sécurité, Mauro Israël s'est d'ailleurs projeté dans l'avenir en prenant comme tremplin les travaux sur la cryptographie quantique. La physique quantique est en effet déjà mise à contribution pour transférer de façon inviolable des clefs de chiffrement.

Avec l'avènement du qubit, c'est-à-dire du bit quantique, et de l'ordinateur quantique, la sécurité des messages protégés par le chiffrement quantique disparaît. Un scénario catastrophe, pour le moment improbable. Seul existe un ordinateur de 16 qubits. Or pour factoriser quasi instantanément un nombre de 1024 bits, il faudrait disposer d'un ordinateur de 2048 qubits.