Impact SEO des liens sortants : une étude contredit les dires de Google

Une étude a voulu savoir si des liens sortants de qualité pouvaient améliorer le référencement d'une page. Ses conclusions sont étonnantes, et contredisent les affirmations de Google.

Quels peuvent être les impacts positifs des liens sortants en SEO ? Google attache de l'importance à ces liens qui pointent vers une autre page, c'est sûr : il peut même déclencher des pénalités manuelles lorsque ces liens sortants sont "artificiels, trompeurs ou manipulateurs". Mais, à l'inverse, un lien sortant de qualité, c'est-à-dire qui pointe vers un site de référence, peut-il améliorer le référencement d'une page ? C'est ce qu'ont cherché à savoir les auteurs du site Rebootonline.

Le test, sa méthodologie et ses précautions

Ils ont pour cela d'abord trouvé deux mots qui ne faisaient remonter aucun résultat dans Google ("Phylandocic" et "Ancludixis"). Ils ont ensuite créé 10 sites, avec du contenu très similaire, au sujet de ces deux mots.

Sur ces 10 sites flambant neufs, 5 avaient des liens sortants de qualité (vers les universités d'Oxford ou de Cambridge). Certains de ces liens avaient "Phylandocic" comme ancre (aucune ancre n'était "Ancludixis"). Sur les 5 autres sites, il n'y avait pas de lien sortant (appelé "outgoing link" en anglais, voir ci-dessous).

L'étude a pris plusieurs précautions pour ne pas être accusée d'être biaisée : aucun lien ne pointait vers les sites, les robots ne pouvaient pas les crawler au début, et si les textes n'étaient pas dupliqués, il suivait une structure similaire (en termes de balisage, de mot clé…), entre autres.

Le test a duré 5 mois. Le résultat est probant

Résultats pour la requête "Phylandocic"

Tous les sites ayant des liens sortants ("outgoing links") remontent plus haut que ceux qui n'en ont pas.  © Rebootonline.com

Et pour la requête "Ancludixis" :

Là encore, les sites ayant des liens sortants remontent plus haut que ceux qui n'en ont pas... © Rebootonline.com

Pour les deux mots clés, qu'ils soient utilisés comme ancre ou non, ce sont donc les sites ayant des liens sortants qui remontent le plus haut. Point important : à deux reprises, John Mueller, de Google, avait pourtant affirmé mordicus que, non, les liens sortants ne pouvaient pas offrir d'avantages en termes de SEO, et que non, ils ne faisaient pas partie des facteurs utilisés par Google pour classer les pages dans ses résultats...

Google / Référencement naturel