Les e-commerçants invités par Google à adopter le format AMP

Le moteur de recherche a publié un petit guide expliquant comment les pages web des e-marchands pouvaient fonctionner avec son format optimisé pour le mobile.

Google continue de vouloir étendre son format AMP, pensé pour accélérer l'affichage des pages sur mobile. Si les sites d'actualité ont été les premiers à être incités à l'utiliser, c'est aujourd'hui au tour des e-commerçants. C'était attendu, notamment après la publication, début juillet, du retour d'expérience d'eBay, qui a déjà pu sérieusement se lancer et défricher le chemin.

"AMP est un choix naturel pour l'e-commerce, car AMP accélère l'affichage des pages, et des pages plus rapides aident à améliorer les conversions", plaide le moteur de recherche, dans la documentation qu'il publie aujourd'hui pour guider les e-commerçants.  Il admet que certains scénarios complexes d'achat en ligne ne peuvent pas, du moins pour l'instant, être réalisés avec la technologie, mais "la totalité d'un site n'est pas obligé d'épouser AMP". Le format offre tout de même, ajoute-t-il, "une large sélection de composants faciles à utiliser". Navigation, description des produits, images, commentaires des clients peuvent ainsi d'ores et déjà être "facilement implémentés".

Google ne parle à aucun moment d'un bonus SEO attribué aux pages AMP des e-commerçants – alors que les sites d'actualité utilisant le format avaient eux eu droit à une belle récompense, en pouvant être propulsés très haut dans les résultats, au sein d'un carrousel.

Pour mémoire, en août, Google a indiqué qu'il comptait faire apparaître des pages AMP dans ses résultats mobiles classiques, et un logo devrait les accompagner – exactement comme le label mobile-friendly ("site mobile" en français), qui va, lui, justement disparaître…

Lire aussi

 

Google / Moteur de recherche