Comment Walid Gabteni s'est transformé en SEO Hero

Comment Walid Gabteni s'est transformé en SEO Hero C'est un Français qui a gagné la compétition internationale de SEO lancée par Wix. Avec des techniques originales et respectueuses des consignes de Google.

Cocorico : la compétition était internationale, mais le vainqueur est Français. Il s'appelle Walid Gabteni et il a gagné le concours de SEO lancé par Wix en novembre dernier baptisé "SEO Hero". Le 15 mars c'est son site qui remontait le plus haut dans les résultats de Google.com parmi les sites concourant sur la requête "SEO Hero". Les concours de SEO ne sont pas rares, mais celui de Wix était particulier.

D'habitude, ces compétitions sont le terrain de jeu des Black Hat SEO, ces référenceurs qui ne respectent pas les consignes, notamment en multipliant les liens obtenus de manière non naturelle. Pour ce concours, la règle était différente : il fallait respecter les consignes de Mountain View. Un accès à Google Analytics et à la Search Console devait être fourni à Wix qui se réservait le droit d'éliminer les concurrents dont les pratiques n'étaient pas conformes. Il fallait aussi que le site soit créé pour l'occasion, avec un nom de domaine vierge de tout historique. De quoi corser la difficulté de ce concours qui promettait 50 000 dollars au gagnant.

Faire connaitre un outil

Cette compétition a été l'occasion pour Walid Gabteni de faire connaitre son outil en cours de développement. Utilisé pour le SEO, ce dernier analyse les premiers résultats d'une requête, et donne en quelque sorte le champ lexical des pages les mieux positionnée sur un mot clé. Baptisé, justement, SEO Hero, l'outil est proposé gratuitement en ligne. Et c'est évidement le site de l'outil, seo-hero.tech, qu'il fallait hisser le plus haut possible pour le concours.

Sa dimension internationale va aider le site à grimper dans les résultats de Google.com

Tout au long du concours, Walid Gabteni s'est donc efforcé de faire la promotion de cet outil. "Logiquement, le nom du domaine que j'ai choisi inclut le nom de la marque. Et l'extension .tech correspond bien à ce que propose le site : une technologie", explique le référenceur. "Ensuite, poursuit-il, comme n'importe quelle marque, il fallait être présent sur les réseaux sociaux. En plus d'un compte Facebook et Twitter, j'ai lancé une chaîne Youtube avec des vidéos de présentation et de tutoriels sur l'outil. Je n'étais pas très à l'aise pour être filmé, mais je me suis quand même lancé dans des vidéos en anglais, en français et en italien", se souvient Walid Gabteni, qui habite en Italie. Cette dimension internationale va aider le site à grimper dans les résultats de Google.com.

Carte de chaleur mettant en avant les origines géographiques du trafic enregistré sur seo-hero.tech. © Capture

Les réseaux sociaux, un levier de visibilité internationale

"J'ai rapidement présenté l'outil sur une page Facebook réunissant des professionnels italiens du SEO. Et l'outil les a intéressés. Cela a même fait un peu le buzz. Il y a eu beaucoup de commentaires, et même des articles de blog évoquant l'outil. Je n'ai pas parlé du concours. Bien sûr, certains ont fait le rapprochement avec la compétition organisée par Wix, mais je voulais avant tout présenter l'outil", explique Walid Gabteni. Des liens ont commencé à naturellement pointer vers le site, de manière conforme aux consignes de Google et au règlement du concours.

Un outil qui pique la curiosité

La sémantique est actuellement un thème très à la mode dans le SEO en France

En France, Walid Gabteni jouit d'une petite notoriété dans la communauté de SEO, notamment pour son rôle d'administrateur sur le site scripts-seo.com. Il n'a donc pas manqué de promouvoir l'outil auprès de ses confrères et de ses quelques milliers de followers sur Twitter. "L'outil a piqué leur curiosité car la sémantique est actuellement un thème très à la mode dans le SEO en France. En plus, il est le seul du genre à être gratuit. J'ai ensuite fait beaucoup de support. J'ai aussi donné des interviews… Bref je me suis impliqué dans la promotion de l'outil, comme je l'aurais fait sans le concours", insiste le référenceur. 

En Espagne, où il n'a aucun lien, il a visé les influenceurs. "Plutôt des opérationnels et pas des conférenciers trop connus qui ne répondaient de toute façon pas aux emails", analyse-t-il. Cela a fini par payer, et plus qu'escompté. Un professionnel du search a rédigé un article qui a envoyé beaucoup de trafic vers son site. Et comme l'article était en espagnol, du trafic est aussi venu de toute l'Amérique latine. Au final, seo-hero.tech recevait du trafic du monde entier et pouvait aussi compter sur une part importante de trafic direct : "deux signaux qu'auraient pu émettre le site d'une marque connue dans le monde et qui ont sans doute plu à Google", commente le spécialiste.

Sur seo-hero.tech, le trafic direct représente près de 40%. © capture

Sortie triomphale de la "quarantaine" imposée par Google

Problème : seo-hero.tech a été mis en quarantaine par Google. Car c'est bien d'une sorte de quarantaine qu'il s'agit lorsque Google cache des sites en les faisant plonger très bas dans son classement. Une chute partagée par les sites participant au concours, tous descendus vers la 10e page de résultats. "Je pense que Google peut détecter la création de nombreux nouveaux domaines qui cherchent à se positionner sur une requête pas ou peu visée jusque-là. Il met ensuite en quarantaine tous ces nouveaux sites en les plongeant dans les tréfonds du classement. Google avait déjà procédé de la même manière pour les précédents concours", remarque Walid Gabteni.

Un déclic intéressant s'est ensuite produit. Pendant la promotion du site aux Etats-Unis, l'outil attire l'attention de l'américain Bruce Clay. Sur son blog, ce spécialiste respecté du SEO en parle, et fait un lien pointant vers seo-hero.tech. Un backlink qui fait sortir le site de Walid Gabteni de sa quarantaine pour finir plus haut dans Google que ceux des concurrents. "Cette quarantaine m'a un peu découragé, mais j'ai continué", explique-t-il. "Moralité, c'est le plus acharné qui a gagné la partie, comme c'est souvent le cas en SEO."

Lire aussi

Concurrence

Annonces Google