Google dévoile Hummingbird, une mise à jour majeure de son moteur

Google Hummingbird (colibri) Google vient de révéler un changement d'ampleur dans le fonctionnement de son moteur. Baptisée "Colibri", ou "Hummingbird", cette mise à jour vise à mieux répondre aux requêtes complexes.

Google a discrètement changé la façon dont son moteur répond aux requêtes des internautes. Cette mise à jour majeure porte le nom de Hummingbird (colibri) parce qu'elle réunit rapidité et précision, comme l'oiseau.

Etrangement, Google affirme qu'elle doit impacter 90% des recherches dans le monde, mais elle n'a été remarquée par aucun spécialiste, SEO ou webmaster, alors qu'elle a été déployée il y a près d'un mois. Ce n'est donc a fortiori pas un Big Bang perturbant sensiblement le trafic organique. Et ce n'est donc pas non plus comparable aux ondes de chocs provoquées, par exemple, par Google Panda ou Penguin.

Hummingbird, très efficace pour les questions longues

Selon le Senior VP de Google Amit Singhal, cette mise à jour Hummingbird a été particulièrement pensée pour "mieux répondre aux requêtes les plus complexes". Elle impacte "toutes sortes de requêtes", mais elle est "particulièrement efficace pour les questions longues ou complexes" que les internautes "sont de plus en plus nombreux à poser à Google". Pour cela, elle devra permettre à Google de mieux lier les mots d'une requête, et de mieux comprendre le sens de l'ensemble.

Google a fourni plusieurs exemples concrets des changements. Le spécialiste américain du SEO Danny Sullivan en relaie quelques-uns. Ainsi, une requête de type "Payer ses factures avec la Citizens Bank et la Trust Bank" (pay your bills through citizens bank and trust bank) faisait précédemment apparaître la page d'accueil de la Citizen Bank, mais va désormais privilégier la page dédiée. Idem : une requête du type "pizza hut calories par part" (pizza hut calories per slice) faisait remonter ce genre de résultats, mais pas ceux issus de Pizza Hut. Hummingbird va contribuer à mettre en avant, là aussi, la page dédiée de Pizza Hut.

Plus fort : précédemment, face à la requête "quel est l'endroit le plus proche pour acheter un iPhone 5S", Google pouvait trouver une page contenant en effet "acheter" et "iPhone 5S". Mais désormais, avec Hummingbird, toujours d'après Danny Sullivan, Google devrait pouvoir mieux comprendre ce que signifie "endroit" dans ce contexte, c'est-à-dire "magasin", et faire remonter une meilleure réponse, surtout si l'utilisateur a indiqué où il habitait. La requête sera mieux comprise dans son ensemble, plutôt que chaque mot de manière isolée. "Le but est de faire remonter une page répondant mieux au sens général de la question, plutôt que de faire remonter des pages qui correspondent à quelques mots clés de la requête", commente le spécialiste du SEO, qui a pu s'entretenir directement avec les responsables du moteur après la conférence de presse présentant Hummingbird.

La longue traine plus impactée ?

Tous ces exemple portent à croire que les changements opérés par Google Hummingbird affectent avant tout les requêtes de type longue traine, et qu'ils n'ont presque aucun impact sur les "grosses" requêtes, celles qui rapportent le plus de trafic. Ce qui pourrait d'ailleurs expliquer pourquoi ils sont passés si inaperçus.

Des observateurs auront aussi remarqué qu'Amit Singhal avait déjà utilisé des arguments étonnement similaires l'année dernière, pour lancer et expliquer le Knowledge Graph. Ce dernier devait là aussi "mieux répondre aux questions posées par les internautes". D'ailleurs, déjà à l'époque, certains s'étaient étonnés de l'aspect présenté comme "révolutionnaire" de ses nouveautés, et soulignaient que Google pouvait déjà répondre directement à de nombreuses questions. Mais Google semble continuer à travailler encore beaucoup dans cette direction, ce qui l'a aussi poussé à lancer récemment les recherches conversationnelles sur Chrome. Certains n'hésiteront sans doute pas à y voir la confirmation de l'approche de plus en plus "sémantique" du moteur.

Mais à l'heure de Siri et des commandes vocales, les changements apportés par Hummingbird permettraient donc à Google de mieux comprendre les requêtes dictées par les internautes. Ces changements peuvent aussi être interprétés comme la réponse de Google à cette tendance qui voit, chaque année, le nombre moyen de mots contenus dans une requête grandir.

Google / Moteur de recherche