SEO : Google dévoile les 39 mises à jour de mai

Google Penguin, recherche locale et sur tablettes, prise en compte du netlinking, des titres des pages... Le point sur les principales évolutions du moteur de recherche.

Le désormais traditionnel récapitulatif des mises à jour réalisées par Google est un peu moins fourni ce mois-ci que pour les mois précédents. 39 modifications y sont tout de même listées.
Quelques annonces semblent une nouvelle fois plus importantes que d'autres, même si, comme d'habitude, Google donne très peu de détails, voire manque de clarté, rendant difficiles les décryptages et interprétations

 

Penguin et les backlinks

C'est évidemment les quelques lignes concernant la mise à jour Google Penguin et la prise en compte des backlinks qui attirent le plus l'attention ce mois-ci.

Si Matt Cutts a confirmé, sur Twitter, la mise à jour mineure de l'algorithme Penguin le 26 mai dernier, Google revient aujourd'hui sur ce déploiement en précisant avoir mis en œuvre "quelques ajustements mineurs" pour "rafraîchir les données utilisées par Penguin" et "améliorer les signaux pris en compte".

Quant à la mise à jour concernant les backlinks, Google explique qu'elle doit lui permettre de "mieux utiliser la détection des backlinks inorganiques", c'est-à-dire non naturels et non conformes à ses règles (guidelines).

"Nous avons des algorithmes chargés de détecter les schémas variés de linking, une technique de spam courante [comprendre "utilisée dans le Black Hat SEO" ndlr]. Ce changement doit nous garantir que nous utilisons bien ces signaux de manière appropriée pour le reste de notre classement", écrit Scott Huffman, le Googler qui signe la liste des modifications de mai.

Cette mise à jour concernant la détection des stratégies de netlinking Black Hat, est indépendante de celle concernant Penguin comme si (ce qui suggère le spécialiste Matt McGee de SearchEngineLand.com) elle ne faisait pas partie de l'algorithme Penguin. Google avait d'ailleurs déjà annoncé, avant même l'arrivée de Penguin, avoir revu la manière dont les ancres et les backlinks étaient pris en compte.

 

La quête de fraîcheur

Le projet qui a pour nom de code "Freshness" n'en finit plus de mobiliser les équipes de Google. Pas un mois sans que le moteur n'annonce des mises à jour liées à ce projet.

En mai, le moteur explique ainsi avoir "simplifié" les algorithmes chargés de détecter et de mettre en valeur les contenus frais. Les requêtes à la recherche de contenu frais doivent désormais être mieux détectées. Les actualités majeures aussi : Google explique en effet avoir mis en place de nouveaux moyens pour "s'assurer" qu'un "sujet d'actualité majeur" est bien présent dans ses SERP "en temps réels, quelques secondes après qu'il ait été publié".

Google indique aussi avoir "amélioré les signaux utilisés pour classer des contenus d'actualité dans les pages de résultats de la recherche universelle. Cette amélioration doit "particulièrement permettre de découvrir le contenu d'actualité plus rapidement", précise Scott Huffman.

Enfin, si Google ne cesse de répéter vouloir privilégier le contenu frais dans ses résultats, le moteur continue d'ajuster les algorithmes centrés sur cette mission, puisqu'il indique avoir "atténué" cet effet de levier lié à la fraicheur. "Certains seuils utilisés pour identifier la fraicheur d'un document ont été redéfinis", écrit ainsi le moteur, sans en dire plus.


Des titres alternatifs mieux générés

Autre sujet sur lequel Google peaufine ses algorithmes, voire tâtonne : la génération de titre de pages alternatif, c'est-à-dire que le moteur affiche à la place de celui indiqué par la page.

Le moteur annonce avoir amélioré l'efficacité de cette génération automatisée, grâce à la diminution significative "des ressources informatiques nécessaires" mais aussi  "d''un ensemble plus concentré de titres effectivement concernés et publiés dans les résultats de recherche."

Les textes prétextes (aussi appelés boilerplate) en titre devraient aussi désormais être mieux détectés et évités par Google. Les titres trop longs tronqués dans les pages de résultats vont désormais être automatiquement raccourcis, "mais uniquement quand le titre plus court est aussi pertinent que le titre précédent", promet le moteur.


Smartphones, tablettes et résultats locaux

Plusieurs mises à jour annoncées pour ce mois de mai concernent les terminaux mobiles, et plus particulièrement les tablettes. Ces dernières devraient désormais pouvoir être localisés avec plus de précision, avec pour objectif de personnaliser de manière plus fine les paramètres de recherche. Pour cela, un lien en bas de la page d'accueil de Google et un bouton sous les résultats locaux vont apparaître.

D'ailleurs les résultats localisés sur tablettes ont fait l'objet d'une amélioration en mai. Un bouton doit également permettre de faire apparaître des informations complémentaires (horaires, photos, avis) associées à un résultat localisé.


En plus de ces quatre grands thèmes évoqués, trois autres mises à jour peuvent être retenues pour le de mai dernier

 Une logique plus simple doit désormais régir la diversité des domaines qui doivent s'afficher pour une requête. Pour mémoire, lemois dernier, Google avait en effet annoncé avoir mis au point des algorithmes chargés de faire apparaître plusieurs noms de domaines dans ses résultats "lorsque c'est pertinent"

 Les signaux utilisés pour identifier les pages Google+ pertinentes à afficher, en haut à droite des SERP, ont été revus et "améliorés". Une évolution qui est issue du projet "Social Search".

 Google a annoncé de nouvelles avancées concernant l'affichage d'informations sportives (issues de la NBA pour le basket, de la PGA pour le golf, etc.) dès la page de résultat  C'est précisément ce vers quoi tend sa fameuse recherche sémantique, déjà activée sur Google.com pour une requête comme "Euro 2012".

Google / Moteur de recherche