Alain Bagnaud (Reed France) Alain Bagnaud (Reed France) : "Navteq et TeleAtlas marchent sur les terres des acteurs traditionnels de la géolocalisation logistique"

Le directeur général du salon SITL 2008, dédié à la logistique, évoque l'importance des systèmes d'information pour les acteurs de ce secteur.

Une grande partie du salon SITL était cette année dédiée aux technologies et systèmes d'information. Le système d'information et la logistique, c'est une histoire d'amour ancienne ?

Oui, l'informatique et les systèmes d'information sont un secteur naturellement associé à celui de la logistique. D'ailleurs, cela fait plusieurs années que nous accueillons des entreprises qui travaillent dans les systèmes d'information sur le salon.

La croissance de l'informatique dans le secteur de la logistique a véritablement commencé entre 1988 et 1990. On a alors commencé à parler d'EDI (ndlr. Echange de Données Informatisées) et ce, afin de permettre la compatibilité des échanges entre les différents acteurs de la chaîne logistique.

Cela a permis la mise sur le marché de solutions d'EMS, pour Event Management System, et de TMS, Transport Management System, qui proposent d'optimiser la gestion de flux physiques. Bref, l'informatique s'est développée dans les transports avec l'intégration de la Supply Chain Management.

"L'informatique s'est développée dans les transports avec l'intégration de la Supply Chain Management"

Par la suite, quels ont été les nouveaux terrains de conquête ? Et quels sont les marchés d'avenir ?

Un gros marché s'est ouvert il y a quelques années, celui de la traçabilité et de l'identification des produits. C'est dans ce contexte que sont apparues des technologies telles que la RFID.

Il faut bien comprendre qu'à ce moment là, dans le monde de la logistique, un fort mouvement d'externalisation a eu lieu. De ce fait, l'exigence de transparence de la part des différents acteurs est devenue de plus en plus forte, et l'usage des technologies de traçabilité s'est multiplié.

La transparence est en fait aujourd'hui une exigence de l'ensemble des acteurs, puisque le fort développement de l'e-commerce amène également ce type d'exigence au niveau des clients finaux de la vente à distance.

Aujourd'hui, pour le secteur de la logistique, la géolocalisation est un marché en plein essor. L'idée est que les entreprises puissent savoir quand elles le veulent et en temps réel où se trouvent les flottes de véhicules et les cargaisons.

L'importance de plus en plus grande du système d'information amène-t-elle de nouveaux acteurs sur le marché de la logistique ?

Oui, de grands acteurs généralistes du monde de l'informatique n'étaient pas là il y a dix ans au salon SITL, Oracle et Sage par exemple.

Dans le domaine de la géolocalisation également, des acteurs comme Navteq et TeleAtlas viennent désormais sur les terres des acteurs traditionnels de la géolocalisation logistique.

SCM