Wimax : seulement 1 500 entreprises séduites

Déployée dans à peine plus d'un département sur deux, cette technologie radio présentée un temps comme le concurrent de l'ADSL n'a pas réussie à percer.

Cinq ans après l'arrivée du Wimax en France, l'Autorité de régulation des télécoms (Acerp) lance une consultation publique sur les possibilités de développement des réseaux de boucle locale radio compris dans la bande de fréquences de 3,4 à 3,6 Ghz, à savoir le Wimax.

Un bilan qui tiendrait cependant plus de l'épilogue que du point d'étape, tant les désillusions commerciales ont été grandes depuis sa disponibilité en France. Ainsi, le Wimax n'a été déployé que dans une cinquantaine de départements et n'a séduit qu'un nombre très limité d'entreprises, 1 500, contre 21 000 clients particuliers.

Sauf coup de théâtre, l'arrivée de la 4G et du LTE devraient donc signer l'arrêt de mort de cette technologie réseau déployée commercialement par une poignée d'opérateurs locaux tel que Alsatis, Luxinet, Nomotech ou encore Wibox.

Wimax / Réseaux sans fil