La grogne des informaticiens de l'Education nationale

Le nouveau schéma directeur des infrastructures inquiète le syndicat national des personnels techniques de l'enseignement supérieur et de la recherche. Le plan de restructuration des services prévu devrait réduire par trois le nombre de centres de services infomatiques. Et donc impacter les quelque 2 000 informaticiens employés par le ministère de l'Education nationale. Une menace de grève compromettant la diffusion des résultats du bac a été agitée.

Autour du même sujet