Philippe Bruand (DT, Delamaison.fr) "On peut faire des choses incroyables avec du tuning sur nos bases MySQL"

Le site de vente d'équipement de la maison développe beaucoup en interne, et doit gérer un catalogue "large et profond". Pour ce faire, l'optimisation des bases de données est nécessaire.

Quelle est l'activité et l'histoire du site delamaison.fr ?

Le site delamaison.fr a été créé en 2004, et a ouvert en 2005. Au départ, l'équipement de la maison était assez peu disponible en France sur Internet, alors que cela marchait bien aux Etats-Unis. D'où notre idée de se positionner sur la vente d'équipement de la maison sur Internet.

Le succès a été assez vite au rendez-vous, et tous les ans, nous doublons notre activité. Au début 2009, le site Decoclico nous a rejoint, il propose des choix stylistiques plus pointus que delamaison.fr.

Combien de personnes êtes-vous dans l'équipe technique, et sur quelles fonctions ?

Nous avons fait le choix dès le début d'un développement internalisé, et nous faisons héberger nos données par Colt. L'équipe technique comprend donc plus d'une dizaine de personnes pour une entreprise qui emploie 100 personnes, dont beaucoup dans les secteurs logistiques et service client.

Quelle est la brique la plus importante de votre système d'information, côté back office ?

Nous avons comme spécificité de proposer un catalogue de produits de 25 000 produits actifs et de 40 000 références. La gestion de ces références, et de leurs critères, est donc une partie importante de notre activité, et permet d'alimenter nos bases MySQL et SQL Server.

C'est donc un outil d'import catalogue - nous le développons en interne - qui doit évoluer avec notre activité, qui est central. Pendant le second semestre 2009, nous avons par exemple intégré tous les articles du site Decoclico avec cet outil.

"Nous allons travailler à la mise en place d'ETL Talend"

Pour l'heure c'est du développement interne, mais cette brique va évoluer. Nous allons travailler à la mise en place d'ETL Talend, qui va permettre d'échanger des données d'un système vers un autre en évitant le "plat spaghetti".

Quelles sont les autres briques ?

Côté logistique, nous utilisons une solution de ramasse de L4 logistique, et une solution de gestion d'entrepôt Infolog de la société Generix.

Mais c'est la gestion commerciale qui est véritablement au cœur du système, brique à partir de laquelle nous synchronisons nos données, depuis SQL Server sur notre outil Sage. Mais au final, on utilise assez peu les interfaces de Sage, et nous créons en fait les documents à partir des commandes clients.

Enfin,  pour le reporting de l'activité à 360°, nous utilisons Busines Object. C'est un outil très important chez nous, et qui est utilisé par presque tout le monde, de la direction générale pour les chiffres et l'activité aux acheteurs, pour les rotations de stock.

Côté front, sur quelle base avez-vous développé l'outil ?

Le site internet est développé en propre, sur une base osCommerce, dont il ne reste plus grand-chose aujourd'hui ! De fait, nous avons rajouté des briques pour augmenter la qualité du site, dont la base technique est bâti sur le couple PHP / MySQL.

Comment se passe la relation entre les directions métiers de l'entreprise, et la direction technique sur la question du développement des nouvelles briques ?

On ne peut pas faire que suivre et exécuter au niveau de la direction technique. Nous avons aussi un rôle d'assistant de maîtrise d'ouvrage vis-à-vis des directions métiers de notre entreprise.

Au quotidien et au niveau de la direction technique, nous avons deux familles de tâches à gérer. Une famille dans des roadmap, qui est programmé à l'avance, et une famille avec de la maintenance et des adaptations à faire au quotidien.

"Nous on a choisi l'hébergement seul, et ce pour avoir une bonne réactivité en interne"

Côté déploiement, nous avons une démarche relativement classique, avec des serveurs de développement, de pré-production avec qualification des tests, et ensuite une mise en production. Mais ce n'est pas le plus important.

Qu'est ce qui est plus important ?

La disponibilité du site internet. C'est une problématique pour tous les sites Internet, qui doivent choisir entre deux solutions : hébergement et infogérance, ou hébergement seul. Nous avons choisi l'hébergement seul, et ce pour avoir une bonne réactivité en interne. La gestion des pics d'audience est bien trop liée à notre activité. L'hébergeur ne peut pas savoir comment cela se passe.

Quelles sont les problématiques auxquelles vous faites face en termes de disponibilité ?

Nous travaillons sur une évolution importante destinée à mieux gérer les connexions simultanées sur les serveurs apache et les requête simultanée sur les bases de données. Nous avons des frontload balancés, et notre problématique sur ce point est de permettre la conservation des données sur les paniers des utilisateurs.

La virtualisation, vous y pensez ?

Pour l'heure, nous sommes sur des serveurs physiques, mais nous nous posons la question de la virtualisation. Nous y arriverons d'ici à deux ans, mais pour l'heure, ce n'est pas le cas. Aujourd'hui, nous avons des pics d'activité oui, mais pas d'un rapport de 1 a 20 comme sur d'autres sites de commerce. Nous avons des pics de 1 a 3, et donc c'est assez facile de gérer avec des serveurs physiques.

En fait, notre goulet d'étranglement se situe plus au niveau des bases de données, et c'est la raison pour laquelle nous travaillons à des tuning fins sur nos bases MySQL. On peut faire des choses incroyables en réglant les bases et nous travaillons avec des spécialistes de MySQL pour gagner de 3 à 4 fois en performance. En fait, ce travail est pour nous une alternative à la mise en place de la virtualisation, pas avant un an.

Vous travaillez avec Akamai, pourquoi ?

Akamai réplique nos pages dynamiques pré-calculées sur leurs serveurs caches, qui sont situés de par le monde. Ils absorbent toutes nos pages, ce qui est parfaitement compatible avec notre positionnement de catalogue, qui est large et profond, avec plus de 30 000 fiches accessibles.

Pour finir, quel est votre projet pour 2010 ?

Nous allons mettre en place un moteur à facette, dont l'objectif est de permettre de filtrer les articles, et de sélectionner les articles qui correspondent à ma demande. Nous avons par exemple 3 000 références de draps sur le site et il est parfois difficile trouver la bonne référence. Le moteur à facette va nous aider à résoudre cette problématique.

 

Philippe Bruand est le DSI de la société Elbee, qui possède le site delamaison.fr.

Virtualisation / Base de données