La Chine fera-t-elle capoter le rachat d'actifs Motorola / Nokia Siemens ?

Le rachat par Nokia-Siemens Network des activités d'équipement télécoms sans fil de Motorola est encore repoussé.

Les autorités anti-concurrentielles chinoises ne voient décidément pas d'un bon œil le rapprochement entre Nokia-Siemens Network et Motorola. Le constructeur finlandais avait en effet passé un accord à l'été dernier pour racheter les activités d'équipement télécoms sans fil de l'américain pour 1,2 milliard de dollars. Mais la transaction peine à être finalisée.

Alors qu'elle a reçu l'aval de toutes les autorités compétentes dans le monde (Union européenne, Etats-Unis, Japon, Taïwan...), la Chine traîne des pieds. Déjà, en décembre dernier, elle avait indiqué qu'il lui faudrait plus de temps pour prendre sa décision. Or, la plainte déposée par le constructeur chinois Huawei contre Motorola en janvier qui le soupçonne de livrer à Nokia-Siemens certaines de ses technologies, pèse de nouveau sur le feu vert des autorités chinoises.

Sans remettre en cause la transaction, Nokia-Siemens Network a fait savoir qu'il ne s'avançait plus sur la date de finalisation du rachat. La pression monte sur Motorola qui, en pleine restructuration, espère bien que le suédois ne soit pas contraint à annuler le rachat.

Siemens / Rachat