Confidentiel : Foodmeup, solution de gestion de recettes, lève 480 000 euros

Le groupe Elior entre au capital de la start-up qui cherche à lever 500 000 euros supplémentaires pour accélérer sa commercialisation.

Foodmeup vient de boucler une première levée de 480 000 euros auprès du groupe spécialiste de la restauration Elior. "L'apport d'Elior que nous cherchons à compléter via une autre levée de 500 000 euros nous permet de consolider l'équipe qui travaillera à court terme à l'optimisation de la plateforme actuelle", explique Sébastien Vassaux, CEO.

Gagner une heure de travail par jour

La solution Foodmeup permet aux professionnels de la restauration d'organiser leur base de connaissances, de gérer plannings et stocks, de passer des commandes directement depuis les recettes en fonction de l'état des stocks et d'accéder à de nombreux indicateurs et analyses. Les utilisateurs peuvent suivre la modification des recettes dans le temps (versioning) et importer les recettes publiques pour gagner du temps de saisie. Enfin, la solution permet le travail collaboratif : le professionnel de la gastronomie peut distribuer des droits d'accès à ses étudiants, employés ou partenaires pour les laisser accéder à ses données sous son contrôle. La start-up assure faire gagner aux professionnels une heure de travail par jour.

Abonnement par utilisateurs et par mois

Créé en 2014 par Sébastien Vassaux, Foodmeup est passé par le programme d'accélérateur parisien Numa et s'est lancé il y a trois mois. La société revendique 300 membres. Elle se monétise grâce à un abonnement facturé 19 euros par utilisateurs et par mois. Elle compte notamment se faire connaître en présentant son outil dans les écoles de cuisine. "Ce canal d'acquisition peut être viral", assure le CEO.

A terme, alimenter des robots ou objets connectés en données

Foodmeup souhaite désormais étendre les usages de sa technologie en ouvrant son API. "La solution a l'ambition d'être plus moderne qu'un CMS, mais aussi d'être très connectée au moyen d'API. Nous recherchons pour cela des développeurs symfony2, un directeur marketing et commercial et des stagiaires sur ces mêmes branches, explique le CEO. Et on travaille déjà avec des partenaires potentiels pour alimenter des robots de cuisine ou objets connectés en données depuis Foodmeup." La solution pourrait ainsi lier directement les recettes et la liste des ingrédients aux objets en question. Foodmeup emploie aujourd'hui quatre collaborateurs et va donc bientôt étoffer ses effectifs.

Levée de fonds