Plateformes de prêt : quels sont les segments les plus plébiscités par les VC ?

Les levées de fonds des plateformes de prêt aux particuliers ont explosé ces deux dernières années. Mais lesquelles sont les préférées des investisseurs ?

Plus de 9,5 milliards de dollars ont été investi depuis 2005 dans les start-up de prêt pour particuliers ou entreprises, alternatives aux banques traditionnelles... Dont la moitié, 4,7 milliards, en 2015, révèle une étude du site américain Tracxn. Les start-up de prêt pour les particuliers sont celles qui attirent le plus les investisseurs : en 2015 , elles ont levé 3,3 milliards de dollars.

Le nombre de start-up de prêt ayant levé des fonds a explosé depuis 2014. Depuis deux ans, 350 plateformes ont bouclé des tours de table, pour partie hors des Etats-Unis et du Royaume-Uni. Sept sont devenues des licornes valorisées plus d'un milliard de dollars (SoFi, Credit Karma, Klarna, Avant, Prosper, Funding Circle et Kabbage) et deux sont entrées en bourse (Lending Club et OnDeck, en décembre 2014). En 2015, 60 plateformes de prêt aux particuliers ont levé des fonds, deux fois plus que les plateformes de prêt aux entreprises (30 levées).

Plusieurs facteurs expliquent l'explosion de ces start-up de prêt alternatives aux banques traditionnelles : elles n'ont souvent pas d'obligations d'apports, mettent en place des "credit scores" alternatifs, ont des coûts fixes et opérationnels bas, mettent en place des taux d'intérêt personnalisés, sont pratiques et plus rapides que les banques pour les clients...

Les fonds les plus actifs dans le monde sur ce secteurs sont QED Investors (au capital de Klarna, Avant et Prosper), Victory Capital (Avant, Borro, LendUp) et First Round Capital (LendingHome, OnDeck, Earnest).

Les plateformes de prêt aux particuliers attirent le plus de capitaux des VC, suivies des plateformes de prêt aux entreprises puis des "facilitateurs" comme Credit Karma, qui permet aux particuliers de connaître leur "credit score" aux Etats-Unis.

 

 

Levée de fonds / Fintech