Confidentiel : Dyonis.fr lève 150 000 euros pour ses échantillons de vin

Cette levée d'amorçage permettra à l'e-commerçant de vin de se faire une place sur le marché français et de bâtir une plateforme CRM pour adapter ses coffrets aux goûts de chaque abonné.

Selon nos informations, Dyonis.fr a levé 150 000 euros fin septembre 2012 lors d'un tour d'amorçage mêlant love money et investissements de business angels français et new-yorkais. Fondée en juillet par Anne-Reine Lapeyre, Bruno Valentin et Alan Traeger, la start-up édite un site marchand, ouvert le 1er octobre dernier, qui commercialise sous la forme d'un abonnement mensuel de 13 euros des coffrets de quatre échantillons de 10cl de vins. Des produits que les abonnés sont ensuite invités à acheter sur Dyonis.fr par caisses de six bouteilles.

Le service se démarque donc des autres sites d'abonnements de vin par ce format de miniatures sous conditionnement WIT, conservées sous azote pour ne pas altérer le vin et conçues pour permettre aux consommateurs d'affiner leurs goûts et d'acheter ce qui leur plaît. Dyonis s'attend à ce que les ventes de caisses de bouteilles dépassent le tiers de ses revenus, proportion qui pourrait s'accroître encore selon le nombre de très gros acheteurs que le service séduira. C'est d'ailleurs dans cette optique que l'e-commerçant est en train de mettre en place un programme de fidélité.

La société, qui organise son premier afterwork de dégustation mensuelle, Dyonis Vibes, le 25 octobre, travaille par ailleurs sur une plateforme CRM qui lui permettra de personnaliser la sélection d'échantillons envoyée à chaque membre. En fonction des circonstances de consommation indiquées par les clients mais également des notes de dégustation qu'ils auront renseignées, Dyonis pense pouvoir comprendre ce qu'ils apprécient dans chaque vin. L'occasion pour l'e-commerçant de définir des clusters de membres. Ce cocktail de curation et de personnalisation n'est d'ailleurs pas sans rappeler les coffrets beauté à la Glossybox, dont Anne-Reine Lapeyre dirigeait la branche française jusqu'en juillet. Des questionnaires à cet effet devraient apparaître sur Dyonis.fr dans le courant du mois de novembre, pour un premier envoi de coffrets personnalisés en février.

Dyonis vient enfin d'entamer une campagne marketing dont il espère qu'elle lui permettra de dépasser le millier d'abonnés à Noël. Cette période devrait constituer un test très important pour l'e-marchand, qui compte sur la capacité de son abonnement à servir de cadeau, aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Pour ce faire, Dyonis mise sur un coffret et des contenus éditoriaux très haut de gamme, un site particulièrement design et un ton décalé ciblant avant tout les trentenaires désirant apprendre à connaître le vin.

CRM / Love money