"Notre campagne de financement participatif a échoué"

sabine safi, ceo de 1001 pharmacies.
Sabine Safi, CEO de 1001 Pharmacies. © Aude Fredouelle - JDN

"Lorsque nous avons lancé 1001 pharmacies, nous avions 23 ans", raconte Sabine Safi. "Quand nous avons approché des VC, en 2011, nous n'avons pas pu les convaincre d'investir : nous n'avions pas de produit, pas de marché. Nous avons ensuite tenté une levée de fonds participative sur la plateforme Wiseed en 2012 : nous étions la première start-up à y figurer et nous avons bénéficié d'une bonne couverture médiatique, mais nous n'avons pas pu réunir la somme voulue."

Finalement, les deux cofondateurs se sont tournés vers des business angels, dont Olivier Mathiot et Marc Adamowicz, ainsi que vers Bpifrance et la région Languedoc-Roussillon, pour boucler un tour de table de 2 millions d'euros, en mars 2014.