"J'ai raté l'ENA et j'ai compris que je voulais être entrepreneuse"

pauline laigneau, ceo de gemmyo.
Pauline Laigneau, CEO de Gemmyo. © Aude Fredouelle - JDN

"Mon père a toujours voulu que je poursuive de grandes études et, comme une gentille fille, j'ai travaillé pour ça pendant des années", raconte Pauline Laigneau, cofondatrice de Gemmyo. Elle entre à l'ENS et passe le concours d'entrée à ENA, où elle échoue à l'oral. "Là, j'ai eu une épiphanie. J'ai réalisé que j'étais en train de vivre le rêve de quelqu'un d'autre. Cet échec est ce qui m'est arrivé de mieux : j'ai réalisé que je voulais prendre des risques et devenir entrepreneuse."

Après avoir intégré HEC, elle se lance et subit un premier échec ("le produit était nul, le cofondateur était nul... Bref, ça a été un échec cuisant", se souvient-elle), puis elle fonde Gemmyo, joailler en ligne.