Luxe et innovation s'apprivoisent à Hackers on the Runway

Hackers on the Runway TheFamily 0714 L'événement organisé par TheFamily, dont le JDN est partenaire, a attiré 250 participants les 1er et 2 juillet autour de ses conférences et workshops.

La rencontre de deux mondes. D'un côté, l'industrie du luxe, avec des représentants de Chanel ou de Dior. De l'autre, celle du numérique, avec des mentors, des start-up et un fablab. Objectif de l'événement Hackers on The Runway : guider une industrie encore réticente au changement, qui s'appuie parfois trop sur la force de ses marques et sur sa renommée, vers la disruption du numérique. "A TheFamily, nous investissons dans de nombreuses start-up, et nous recevons des candidatures touchant à de multiples domaines, raconte Oussama Amar, cofondateur de l'accélérateur à l'origine de la conférence. Pourtant, j'ai récemment réalisé qu'aucune ne s'attaquait au secteur du luxe." Objectif, donc, pour le mentor qui pousse les entrepreneurs à disrupter des domaines traditionnels dans ses sessions du programme d'éducation à l'entrepreneuriat Koudetat : encourager les institutions du secteur à se moderniser, mais aussi les entrepreneurs à révolutionner l'industrie du luxe.

photo
Richard Seymour, designer et blogueur, lors de son intervention : "Make me feel the product". © Aude Fredouelle -JDN

250 participants ont répondu présents. Dans les locaux de l'accélérateur TheFamily, organisateur de l'événement, se sont succédés parallèlement panels en plénière et workshops en plus petit comités. Parmi les temps forts de la conférence, l'intervention très attendue de Seth Godin, ancien responsable du marketing direct de Yahoo, sur les bouleversements des industries traditionnels : "Les révolutions détruisent ce qui est parfait et rendent l'impossible possible", a-t-il asséné en citant pour exemple Kickstarter, Zappos, Instagram ou Airbnb. "Soyez préparés, conseille-t-il à l'industrie du luxe. Vous ne serez jamais prêts." La keynote de Charles Adler, co-fondateur de Kickstarter, a également été très suivie. Il est notamment revenu sur la success story de la start-up : près de 1,2 milliards promis par les backers, et plus de 63 800 projets soutenus.

A l'étage des locaux de TheFamily, plusieurs start-up ont présenté leur projet, depuis ce site d'e-commerce canadien regroupant des marques de luxe, tout fraîchement lancé, Selective Few, jusqu'à l'application de pressing express avec livraison à domicile Cleanio, en passant par Digitalarti, qui aide les entreprises du Luxe à valoriser leur image innovante grâce à l'organisation d'événements ou à la création numérique. Le FashionLab de Dassault Systèmes, qui travaille sur des solutions innovantes à destination des designers, a également présenté des utilisations de la 3D pour la création d'une ligne de chaussures, par exemple, ou pour la présentation originale de bijoux.

Autour du même sujet