L'Hôtel de Ville de Paris ouvre ses portes aux start-up pour se faire hacker

Hacking hôtel de ville Paris 0515 Près de 300 start-up ont participé au premier "hacking" de l'Hôtel de Ville de Paris, un évènement mêlant membres de la mairie, investisseurs, entrepreneurs et corporate.

L'Hôtel de ville de Paris s'est transformé, mercredi, en hub de l'innovation. La maire de Paris Anne Hidalgo a pour la première fois ouvert les portes du bâtiment chargé d'histoire à de jeunes acteurs de l'innovation pour un "Hacking" réunissant start-up, investisseurs et corporate. Quelques heures après l'annonce par la secrétaire d'Etat au numérique du lancement du French Tech Ticket, destiné à attirer les entrepreneurs étrangers, Anne Hidalgo a vanté dans un discours les mérites d'une ville active et de ses entrepreneurs énergiques. A ses côtés, notamment, Jean-Louis Missika, membre du Conseil de Paris et spécialiste du numérique, mais aussi des entrepreneurs, dont Céline Lazorthes (Leetchi) et Jacques-Antoine Granjon (Vente-privee.com).

img 3502 copie
Anne Hidalgo a inauguré le Hacking de l'Hôtel de Ville. © Aude Fredouelle/JDN

1000 participants se sont dispersés dans les salons de l'Hôtel de ville. Dans la salle des fêtes, le Start-up Meet Up a réuni des centaines de participants pour des rendez-vous à l'allure de speed dating : entrepreneurs, cabinets de recrutement, mais aussi employés de la Mairie. Gilles Mouchard, chef d'atelier, en charge notamment de la maintenance des bâtiments, a ainsi rencontré plusieurs jeunes pousses. "J'ai par exemple discuté avec Neocity, à l'origine d'un produit pour signaler et traiter les interventions en mobilité ", raconte-t-il. Les propositions des start-up seront évaluées et peut-être la mairie y recourra-t-elle.

img 3572 copie
Gilles Mouchard, chef d'atelier de la mairie de Paris, a rencontré une dizaine de start-up. © Aude Fredouelle/JDN

Un peu plus loin, dans deux salons attenants, s'est tenu le Start-up Job Day. Des jeunes pousses en plein recrutement sont venues pitcher devant des candidats potentiels lors de quatre sessions par champs de compétences (développeurs, commerciaux, marketing/communication puis designers) avant de les rencontrer en one-to-one. Les start-up ont rivalisé d'arguments pour attirer leurs futurs salariés : jeunesse de l'équipe, localisation des locaux, ambiance... Du côté de Prestashop, on invite même les candidats à jeter un œil au compte Instagram des salariés, le "Prestacrew".

img 3624 copie
Start-up Job Day. © Aude Fredouelle/JDN

De nombreux investisseurs étaient aussi présents pour assister aux pitchs de 50 start-up, organisés par 50 Partners, dans la mythique salle du Conseil de Paris. Quelques minutes pour convaincre, en anglais, un auditoire bondé.

img 3628 copie
50 entrepreneurs ont pitché dans la mythique salle du Conseil de Paris. © Aude Fredouelle/JDN

Hacker / Hacking

Annonces Google