Internet of Things : Sigfox boucle une levée de fonds record

Sigfox levée de fonds 100 millions d'euros 0215 L'opérateur de réseau cellulaire dédié à l'Internet des Objets et à la communication M2M lève 100 millions d'euros pour se développer en Europe, Amérique et Asie.

La start-up de Ludovic Le Moan, fondée en 2010 à Toulouse, vient de changer de dimension. Sigfox a bouclé une levée de 100 millions d'euros pour déployer rapidement son réseau à bas coût et basse consommation destiné à la connectivité des objets. Déjà présente en France, en Espagne, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et bientôt aux Etats-Unis, Sigfox vise désormais le reste de l'Europe, l'Asie et l'Amérique du nord et du sud.

Cette levée comprend un tour de table initial de 81 millions d'euros et une réserve de surallocation de 19 millions, qui permettra à Sigfox de faire entrer de nouveaux partenaires à son capital dans les prochains mois.

Opérateurs télécoms et partenaires industriels

Aux côtés des investisseurs historiques de Sigfox, des opérateurs télécom internationaux (Telefónica, SK Telecom et NTT Docomo Ventures), un partenaire financier (Elliott Management Corporation) et des partenaires industriels (GDF Suez, Air Liquide et Eutelsat) entrent ainsi au capital de la start-up. Sigfox voit en tout cas dans la participation de grands opérateurs mobiles à son tour de table "le signe de leur potentielle unification à terme, permettant à chaque instant une connectivité parfaitement adaptée aux contraintes de débits et de consommation énergétique".

Sigfox avait déjà levé 27 millions d'euros auprès d'Intel Capital, Partech, Elaia, Idinvest, Bpifrance et IXO. L'opérateur de réseau cellulaire dédié à l'Internet des Objets et à la communication machine-to-machine couvre plus d'un million de km² dans le monde. Son siège est situé à Labège, près de Toulouse, et la société a implanté des filiales à Mountain View (Californie) et à Madrid.

Anne Lauvergeon présidente du conseil

En avril 2014, Sigfox a annoncé le recrutement d'Anne Lauvergeon comme présidente du conseil d'administration, se dotant ainsi de l'expertise de l'ex-patronne d'Alcatel et Areva, qui siège notamment aux conseils de Total et EADS.

Asie / Levée de fonds