L'e-tourisme européen progresse dans un contexte morose


Selon une étude réalisée par PWC, les réservations ligne constituront en 2009 32 % du marché européen du tourisme, soit plus de 68 milliards d'euros.

En Europe, les réservations en ligne de prestations touristiques devraient terminer l'année 2009 en hausse de 0,4 %, à plus de 68 milliards d'euros, contre une chute de de 14 % en moyenne pour le marché traditionnel, à 146 milliards d'euros, selon l'étude "E-travel" de PricewaterhouseCoopers. Tous canaux de distribution confondus, le marché devrait baisser de 10 %. 

PWC prévoit même une accélération de la croissance du secteur de l'e-tourisme en Europe dès la sortie de crise, tablant sur une progression annuelle de 15 %, contre 20 % en moyenne les années précédentes. 

Dans ce contexte, la France fait figure de bonne élève. En effet, en 2008, le taux de pénétration du tourisme en ligne y atteignait déjà 33 %. La France reste loin des 44 % enregistrés au Royaume-Uni ou des 42 % dans les pays scandinaves, mais très largement devant l'Italie (14 %) ou même au dessus de la moyenne européenne (28 %). Cette moyenne européenne qui devrait atteindre 32 % en 2009.

Au niveau des segments de marché, toujours en 2008, les réservations en ligne constituent 43 % du marché de l'aérien, 22 % pour la location de voiture, 20 % pour l'hôtellerie, 19 % pour le train et 16 % pour les packages (séjours).

L'e-tourisme européen progresse dans un contexte morose
L'e-tourisme européen progresse dans un contexte morose

Selon une étude réalisée par PWC, les réservations ligne constituront en 2009 32 % du marché européen du tourisme, soit plus de 68 milliards d'euros. En Europe, les réservations en ligne de prestations touristiques devraient terminer...