Le gouvernement autorise la vente en ligne de 4000 médicaments

Le gouvernement autorise la vente en ligne de 4000 médicaments L'arrêté encadrant l'e-commerce de médicaments sans ordonnance a enfin été publié au Journal Officiel.

Un arrêté publié le 23 juin au Journal Officiel autorise les pharmacies à vendre sur Internet des médicaments en accès libre. Seuls les médicaments sans ordonnance, soit 4000 références environ, pourront être commercialisés sur Internet, et uniquement sur des sites adossés à des pharmacies physiques. Le texte ministériel ajoute : "La préparation des commandes liées au commerce électronique de médicaments, ne peut se faire qu'au sein de l'officine, dans un espace adapté à cet effet". Autrement dit, la logistique de l'activité de vente en ligne ne pourra pas être séparée de l'officine.

Les forums de discussion sont par ailleurs proscrits sur ces sites. En revanche, l'arrêté prévoit "qu'aucun médicament ne puisse être vendu sans qu'un échange interactif pertinent ne soit rendu possible avant la validation de la commande". Le pharmacien est de plus tenu de répondre à toutes les questions complémentaires du patient. Et les médicaments doivent être présentés "de façon objective, claire et non trompeuse". Les sites ne pourront pas être financés par les laboratoires ou abriter des liens pointant vers les sites des fabricants. En outre, les pharmacies ne pourront pas référencer leurs médicaments sur les comparateurs et les marketplaces : "La recherche de référencement dans des moteurs de recherche ou des comparateurs de prix contre rémunération est interdite".

Enfin, les médicaments commandés en ligne pourront être livrés aussi bien à domicile que dans la pharmacie physique. Les pharmaciens pourront aussi fixer librement les prix des médicaments vendus en ligne, ainsi que commercialiser sur le même site médicaments, parapharmacie et équipement médical (béquilles...) : deux recommandations de l'Autorité de la Concurrence, qui ont donc été suivies (lire l'article L'Autorité de la Concurrence vent debout contre les restrictions à l'e-commerce de médicaments, du 15/05/2013). L'arrêté entrera en vigueur le 12 juillet.

Annonces Google