4 conseils pour optimiser son moteur de recherche interne dans l'e-commerce

L’analyse comportementale des internautes, lors d’une session sur un site e-commerce par exemple, permet de constater une importante utilisation du moteur de recherche.

En moyenne 40% des internautes utilisent la barre de recherche durant leur navigation. La tendance s’accentue dès lors que le site propose un catalogue riche en références. A l’ère des sites marchands disposant d’un référencement produit de plus en plus complexe, sans compter ceux qui combinent une marketplace, il devient difficile de naviguer jusqu’au produit souhaité sans dépasser la règle des 3 clics.

Le moteur interne devient donc un passage obligé pour tous les internautes, et une priorité pour les sites e-commerce. Bien optimisé, il peut être un accélérateur de ventes, et ainsi améliorer le ROI de vos canaux d’acquisition de trafic (SEO, AdWords, emailing…) via l’augmentation du taux de conversion. À l’inverse, s’il n’est pas efficient, il risque d’être un point de fuite pour votre boutique et de faire grimper votre taux de rebondNous allons voir dans cet article les 4 points à analyser pour améliorer votre moteur de recherche, et impacter positivement les performances de votre e-commerce.

Auditer la pertinence des résultats du top 100 mots clés

Avant de modifier en profondeur votre moteur de recherche interne, il est important d’analyser l’existant, en s’assurant de la pertinence des résultats. Pour cela, il suffira d’extraire les mots clés les plus plébiscités par vos internautes, afin de les analyser individuellement. Si vous utilisez une solution de moteur de recherche interne, vous pourrez facilement trouver ces requêtes dans votre back-office. Dans le cas où vous utilisez le moteur natif de votre solution e-commerce, il est possible de remonter aux requêtes des utilisateurs grâce aux outils de web analytics ou via votre back-office e-commerce.
L’objectif est de savoir si les réponses apportées correspondent réellement à la volonté de votre entreprise : La requête fait-elle ressortir assez de résultats ? Ces résultats sont-ils pertinents ? Les produits à forte marge ou en promotion remontent-ils mieux que les autres ?

Pour effectuer un audit, voici un plan d’action type :
  • lister les 100 mots clés les plus recherchés (sur un fichier Excel par exemple)
  • tester individuellement chaque requête et lui donner une note globale. Vous devez prendre en compte les critères qui vous intéressent : pertinence, nombre de résultats, exclusion des produits en rupture de stock...
  • comptabiliser le nombre de requêtes satisfaisantes sur le total
Si vous avez au minimum 20% de vos top requêtes avec un score faible, c’est-à-dire en dessous de la moyenne, vous perdez actuellement des ventes. Il est donc nécessaire de revoir en profondeur le fonctionnement de votre moteur interne.

Définir un processus d’optimisation des mots clés

La première étape pour optimiser un moteur e-commerce interne consiste à améliorer la pertinence des résultats. Il existe principalement deux types de moteurs internes chez les e-marchands :
  • le moteur de recherche natif (Magento, Prestashop, WooCommerce, Shopify …)
  • l’utilisation d’une solution de moteur de recherche externe (open source, SaaS...)
Dans le cas d’un moteur natif, il sera nécessaire de modifier les fiches produits pour y ajouter des mots clés, afin de les faire ressortir sur les requêtes visées. Si cela n’est pas suffisant, il faudra également prévoir la création de champs supplémentaires, et modifier le fonctionnement du moteur pour qu’il prenne en compte ces nouveaux champs. Ce processus peut être fastidieux et ne garantit pas un tri pertinent des résultats.Dans le cas d’un moteur externalisé, toutes ces fonctionnalités existent déjà, et il n’y a rien à développer : vous pourrez cependant optimiser l’affichage des résultats, mot clé par mot clé, en vous focalisant sur les top recherches. Ce travail peut sembler chronophage mais il permettra d’optimiser au millimètre près les termes les plus recherchés. A titre d’information, de nombreux acteurs du e-commerce recrutent un profil qui travaillera partiellement ou à temps plein sur l’optimisation du moteur interne.L’algorithme développé par la solution vous permettra également d’agir sur les autres mots clé, qui constituent la “longue traîne”. Vous pourrez par exemple croiser des critères supplémentaires (des données issues de votre ERP notamment) ou encore créer des champs lexicaux de synonymes de manière très rapide, afin de rendre les résultats plus pertinents de façon automatique.

Implémenter le searchandising : la tête de gondole version e-commerce

En tant que consommateur, nous sommes tous confrontés au quotidien aux règles de merchandising des grandes surfaces : têtes de gondoles, offres promotionnelles, nouveautés produits positionnées à l’entrée des rayons, etc. Ce levier est un fort générateur de ventes, et peut multiplier les ventes avec un facteur allant de 3 à 5 selon l’attractivité de l’offre.

Le searchandising reprend le même procédé. Il s’agit d’afficher des produits, en ne prenant pas seulement en compte la saisie de l’internaute, mais en utilisant aussi d’autres critères (taux de marge, stock disponible, deal négocié avec le fournisseur, rotation produit, etc.)

Prenons l’exemple d’un site e-commerce spécialisé en matériel informatique. Pour la requête “disque dur 500 go”, la requête sémantique affichera uniquement les produits ayant cette capacité de stockage. Cependant, on peut vouloir positionner en tête de résultats une sélection de disques durs 1to et 2to bénéficiant d’une remise commerciale, pour favoriser la vente de ces références et suggérer aux consommateurs des offres plus avantageuses. Si le disque dur 1to de la marque A est à quelques euros près au même prix que le disque dur 500go de la marque B, le consommateur sera tenté de prendre le modèle de la marque A.

Il est donc indispensable d’établir une stratégie de searchandising. Comment ? Après avoir effectué votre audit de mots clés, il vous faudra définir des règles d’affichage selon des critères commerciaux. Pour cela il existe deux options : le développement d’un module de searchandising, ou l’utilisation d’une technologie de moteur de recherche incluant le searchandising.

La solution du “fait-maison” peut être coûteuse en terme de gestion de projet et de temps de développement. Elle devra par ailleurs être maintenue par vos équipes, notamment lors de mises à jour sur votre coeur e-commerce. Opter pour une technologie de moteur interne déjà développée, de type SaaS par exemple, offre l’avantage de ne pas avoir à se soucier de la technologie (temps de chargement serveur, coûts de développement, mise à jour de la solution, etc.) : tout est géré par votre solution. De plus, cela vous permettra de personnaliser l’affichage des produits en croisant de nombreux critères supplémentaires, afin d’augmenter la pertinence, et attribuer un scoring individuel à vos produits qui conditionnera l’affichage par rapport à d’autres références.

Organiser une navigation à facettes pertinente et utile

Le dernier point à ne pas négliger est la navigation à facettes. Pour faire simple, il s’agit des critères de tri pertinents pour une typologie de produits. Reprenons l’exemple de notre boutique e-commerce spécialisée en informatique, et la requête “disque dur”. La navigation à facettes permettra à l’utilisateur de spécifier sa demande, en sélectionnant des “facettes” pertinentes pour son besoin. Cela peut être :

  • la capacité de stockage (250 go, 500 go, 1to, 2to, 4to, 8to…)

  • le type de disque dur (SATA, SSD, IDE…)

  • la taille du disque dur (2,5 pouces, 3,5 pouces…)

  • la marque (Toshiba, Western Digital, Samsung, Maxtor…)

  • le prix (moins de 50 euros, entre 50 et 100 euros…)

  • Ces critères sont importants car ils permettent de guider plus facilement l’internaute lors de sa recherche. Comme ils reprennent généralement les fiches techniques des produits, il faudra au préalable avoir bien défini et renseigné les champs d’informations pour vos fiches produits. L’usage de filtres spécifiques est par ailleurs recommandé pour vulgariser une gamme de produits, quand on cible une audience large qui n’est pas forcément experte en matériel informatique. Par exemple, créer un critère “Type d’usage” et des filtres de type “PC Portable”, “PC de bureau”, “Serveur”...), facilitera le choix de l’utilisateur selon son besoin.


    Pour conclure, il est primordial de ne pas considérer votre moteur de recherche interne comme un simple outil de requête, sans un suivi méticuleux. Beaucoup de sites marchands s’attardent sur l’ergonomie de leur page d’accueil ou de leur fiche produit, sans penser à l’étape intermédiaire que représente le moteur de recherche interne. En conciliant pertinence des résultats, stratégie de searchandising et utilisation intelligente des filtres à facettes, vous mettez toutes les chances de votre côté pour obtenir le meilleur retour sur investissement, et surtout de garantir aux internautes une expérience d’achat réussie. 

    Retail

    Annonces Google