Petites annonces en France : comment vivre face à Leboncoin

Point de doute sur le fait que les sites de petites annonces ont depuis quelques années un sérieux droit de cité sur le marché des annonces. Particuliers et professionnels y sont pour des échanges à but lucratif. Mais l’un d’eux dispose d’une très large part du marché : Leboncoin.

Les sites de petites annonces en France ont le vent en poupe. Mieux que la presse papier et les magazines spécialisés, ils montent en influence sur le marché des annonces à une vitesse impressionnante. Leboncoin, l’un des pionniers des petites annonces en ligne occupe dans cette masse, presque de façon tacite, une position de monopole. De par son dynamisme, il surclasse franchement ses concurrents qui doivent désormais remuer fortement les méninges pour trouver l’artillerie convenable pour la remontée.

Les petites annonces en ligne, un marché florissant

Pour une vente entre particuliers ou même dans un cadre professionnel, l’usage des sites d’annonce en ligne s’est progressivement imposé au point de reléguer définitivement au second rang les annonces dans la presse papier. Les observateurs et analystes avaient-ils prévu ce scénario ? Peut-être, mais pas jusqu’à ce point. Avec la facilité des paiements qui peuvent se faire en ligne, la très grande variété des annonces, la facilité de consultation des annonces, leur gratuité, très vite, la tendance a évolué pour mettre les sites de petites annonces en position de suprématie. Ils sont devenus simplement incontournables, obligeant les entreprises et autres structures professionnelles à les adopter comme canaux de communication pour booster leurs activités. De l’immobilier qui représente 36,1 % du marché, aux bonnes affaires en passant par les offres d’emploi, l’automobile, les sites de petites annonces ont pris successivement le contrôle de ces différents segments avec une croissance plutôt dynamique.  

Leboncoin : un monopole presque…

Leboncoin, Paruvendu, Vivastreet, Topannonces, Kicherchekoi et Marche sont quelques sites de petites annonces bien connus en France. À leur suite, on pourra citer d’autres sites de petites annonces comme Trefle, Wakineo et des nouveaux venus comme Jevendsjachete et Troc Echange. La liste des sites de petites annonces ne cesse de s’allonger, partant des plus généralistes aux plus spécialisés.

Mais Leboncoin, bien connu des internautes, devance très largement ses concurrents, ne leur laissant que quelques portions très résiduelles du marché des petites annonces. Avec plus de 28 300 000 annonces en ligne et 247 400 000 euros de ventes sur 110 000 000 millions de transactions en 2017, le site est suivi en deuxième position par le site de petites annonces Paruvendu.fr qui recense près de 2 300 000 annonces pour 15 000 000 d’euros de ventes et Vivastreet qui totalise 2 500 000 annonces, selon une étude de Xerfi publiée en 2017 et rapportée par Lesechos.

De belles performances

Alors que divers segments comme l’immobilier, les services à la personne, l’emploi, les bonnes affaires, l’automobile sont rigoureusement tenus par certains sites d’annonces dont l’autorité n’est plus à présenter, selon l’étude réalisée par Xerfi, le site d’annonces Leboncoin tient plutôt bien face à la concurrence. S’il vient à la suite de BlaBlacar dans les services à la personne, de Indeed dans l’emploi, il caracole désormais en première place dans l’immobilier, l’automobile et les bonnes affaires.  

Des points forts certains

Les performances enregistrées par Leboncoin sont loin d’être le fruit du hasard. Premièrement, le site est résolument orienté vers la consolidation de ses différents segments. Il ne s’empêche donc pas lorsque le besoin se fait sentir de procéder à des rachats de sites concurrents spécialisés dans les petites annonces. C’est le cas du site « A Vendre A Louer » qui lui permet de renforcer son leadership dans l’immobilier. C’est aussi le cas de Kudoz qui lui permet d’être le concurrent immédiat du leader Indeed dans l’emploi.

Leboncoin a aussi mis en place un moteur de recherche complètement renouvelé qui facilite davantage la navigation sur le site. Le développement d’une solution de paiement en ligne encore embryonnaire reste un atout majeur pour une meilleure sécurisation des transactions jusque-là encore problématique. Une solution de livraison est également en cours d’expérimentation.

Des insuffisances tout de même

Si le site Leboncoin est reconnu pour sa simplicité, sa gratuité et la facilité du dépôt des annonces, il est aussi redouté pour le risque élevé d’exposition à l’arnaque qu’il présente pour les utilisateurs. Le site est accusé de tout valider sans filtrer laissant la porte ouverte à une véritable insécurité. D’un autre côté, ses offres payantes sont particulièrement chères. Il n’admet dans les annonces que trois photos gratuites, présente très peu de critères pour le tri, ne dispose presque pas de service annexe et ne tolère les annonces que pour une durée de deux mois (2).

Des portes ouvertes pour la concurrence ?

En analysant le fonctionnement du site d’annonces Leboncoin, site créé en 2006, il apparaît avec évidence que ce dernier présente des signes de solidité qui rendent plutôt difficile la concurrence. Le site est craint chaque fois qu’il s’intéresse à un segment des petites annonces. Cependant, ses faiblesses représentent des portes ouvertes saisissables par la concurrence. La question est de savoir ce qu’il faut faire pour offrir aux utilisateurs plus de sécurité dans les transactions, ce qu’il faut proposer pour des conditions de publication plus accessibles, les services complémentaires à offrir, tout ce qui permettra d’offrir une belle alternative à Leboncoin.

Sites concurrents : comment tirer son épingle du jeu ?

Plusieurs tentatives ont été déjà lancées par différents acteurs du marché pour ébranler la toute-puissance du site d’annonces Leboncoin.

La première solution est celle de la gratuité renforcée. On la retrouve chez Craiglist. Le site s’astreint à une réduction maximale de ses coûts de fonctionnement. Il se contente d’un personnel minimum, ne priorise pas la création de nouvelles fonctionnalités et ne se préoccupe pas de marketing. En résumé, ses responsables ont franchement décidé de ne pas en faire plus pour augmenter les recettes afin de maintenir un régime de gratuité plus ample que leurs concurrents. Une attraction chez la plupart des particuliers qui fréquente les sites de petites annonces.

La deuxième solution est la diversification des activités. Le site Seloger.com semble avoir compris cette possibilité. Il s’est d’ailleurs orienté sur les secteurs de la construction de maisons individuelles et de l’immobilier d’entreprise. Un autre site comme Petites Annonces Auto l’a aussi compris en entreprenant des investissements à succès dans le domaine de la téléphonie mobile. Cette diversification paraît d’autant plus nécessaire pour capter de nouveaux trafics dans la mesure où Leboncoin, site généraliste, opère aussi dans les mêmes secteurs. La graine de différence est donc inévitable pour tenir la concurrence face à Leboncoin.  

Une troisième solution est le chemin vers une économie collaborative telle que proposée par le site de petites annonces Troc Echange. Une alternative qui offre de la qualité, de la gratuité, mais exige responsabilité de la part de chaque participant.

Les sites de petites annonces sont aujourd’hui incontournables dans les ventes entre particuliers. Leur influence est telle que les professionnels pour leur grande majorité y sont aussi désormais. Mais où opèrent-ils pour la plupart ? Leboncoin fait depuis des années la grande différence et semble davantage gagner du terrain. Les sites concurrents s’organisent pour la contre-attaque à leur façon. Entre la gratuité renforcée, la diversification des activités et l’économie collaborative telle que proposée par le site Troc Echange, ils tentent de reprendre la main dans cette rude bataille pour le contrôle du marché.

Petites annonces en France : comment vivre face à Leboncoin
Petites annonces en France : comment vivre face à Leboncoin

Les sites de petites annonces en France ont le vent en poupe. Mieux que la presse papier et les magazines spécialisés, ils montent en influence sur le marché des annonces à une vitesse impressionnante. Leboncoin, l’un des pionniers des petites...