MobileTag lève 4 millions d'euros pour conquérir l'Europe

L'éditeur de solutions de marketing mobile a bouclé un deuxième tour de table. La société se donne les moyens de poursuivre sa stratégie de croissance internationale sur le secteur des codes barres 2D.

code barre 2d mobiletag
Un code barre 2D développé par MobileTag © MobileTag

Start-up française créée en 2006, MobileTag a annoncé le 8 octobre une deuxième levée de fonds de 4 millions d'euros auprès d'Alven Capital - qui apporte 2,25 millions - et de ses investisseurs historiques XAnge Private Equity et IDF Capital. La société avait réalisé un premier tour de table auprès des associés fondateurs en septembre 2007 pour un montant non dévoilé, "peu conséquent", indique Domenico Surace, PDG de MobileTag. La nouvelle répartition du capital est également confidentielle mais la majorité reste détenue par les associés fondateurs.

MobileTag développe une solution complète (plate-forme d'encodage,  décodeur, distribution) de codes barres 2D, ces petits carrés en deux dimensions qui contiennent des informations cryptées pouvant être lues, décodées et interprétées par les téléphones mobiles (lire l'article : MobileTag transforme le mobile en lecteur de codes barres, du 05/07/2006).

En France, la technologie de MobileTag est en cours de déploiement : l'éditeur a signé en 2007 des accords commerciaux avec les trois premiers opérateurs de téléphonie mobile - Orange, SFR et Bouygues Telecom - pour embarquer en natif le décodeur de la norme utilisée pour les codes dans les nouveaux terminaux mobiles mis en circulation sur le marché. Un déploiement essentiel pour créer un écosystème favorable aux codes 2D comme solution de marketing mobile (lire le dossier : Zoom sur les technologies d'interactivité mobile au service du marketing,du 30/04/2008). Aujourd'hui, indique Domenico Surace, la solution de décodage et de lecture de MobileTag est intégrée dans une trentaine de terminaux mobiles en France, soit 55 % du parc total de téléphone du marché français, selon la société.

operation mobiletag mariah carey
Opération de codes 2D réalisée par MobileTag pour Universal Music © MobileTag

La société, qui réalise encore la majorité de ses revenus avec les opérateurs, a commencé en 2008 à développer son activité de prestataire d'opérations de marketing mobile : avec Universal Music pour le lancement du dernier album de Mariah Carey, avec la Ville de Paris pour des opérations événementielles en affichage, ou encore avec le Palais de la découverte pour l'exposition sur les volcans. Elle a également signé un accord de distribution avec le groupe PagesJaunes qui revend les codes barres 2D aux annonceurs de son annuaire papier.

MobileTag a par ailleurs un contrat commercial de distribution avec le groupe Casino qui teste des dispositifs promotionnels via l'intégration de codes 2D sur le packaging de ses produits. La grande distribution et les marques de produits de consommation sont d'ailleurs des cibles prioritaires pour MobileTag qui voie dans le marché des objets communicants la possibilité de passer à la phase industrielle de commercialisation de sa solution.

MobileTag a en outre mené en 2008 des campagnes avec Gillette en Espagne et Euronews en Europe. Toutefois, hormis en Pologne, MobileTag ne dispose pas de contrats commerciaux avec les opérateurs de téléphonie mobile sur les marchés européens. Les quatre millions d'euros levés vont justement être investis dans la mise en place de forces commerciales, la signature d'accords avec des opérateurs et le déploiement de décodeurs dans les terminaux mobiles sur quatre marchés prioritaires pour MobileTag en 2009 : l'Espagne, l'Italie, l'Allemagne et le Royaume-Uni.

La société emploie aujourd'hui une quinzaine de personnes, à Paris. L'Effectif devrait être porté à une cinquantaine en Europe d'ici la fin 2009. MobileTag, qui a distribué 277 000 codes barres en France depuis le début 2008, ne dévoile pas ses résultats financiers mais prévoit une multiplication par quatre de son chiffre d'affaires cette année par rapport à 2007. La société annonce avoir atteint l'équilibre financier courant 2008.

Annonces Google