Lacroix Group va connecter son usine en 5G

Lacroix Group va connecter son usine en 5G A l'occasion de l'Orange Business Summit, l'équipementier technologique français a annoncé son partenariat avec Orange. Des tests commenceront dans l'été, pour à terme connecter toute sa chaîne de production et logistique.

Les possibilités de la 5G intéressent fortement les industriels : dès 9 heures, le jeudi 18 avril, une file interminable emplissait la place de la Bourse pour assister à la keynote d'Orange sur le sujet. Au total, plus de 1 000 entreprises clientes de l'opérateur ont assisté à l'événement. "Nous prioriserons l'industrie lors des déploiements", a déclaré sur scène le PDG Stéphane Richard. Vincent Bedouin, PDG de Lacroix Group et du Technocampus de l'électronique à Angers, était lui invité à témoigner, lors d'une table-ronde, de la nécessité pour son entreprise de bénéficier du temps réel permis par la 5G.

L'équipementier technologique, qui opère dans les secteurs de la smart city et de la smart industrie, a profité de l'événement pour officialiser son partenariat avec Orange. Il sera l'un des premiers en France à déployer un réseau 5G pour connecter ses usines. "Cette technologie va avoir un impact aussi bien dans nos processus de fabrication que dans l'utilisation de nos produits pour piloter l'éclairage, les smart grids ou la gestion du trafic", assure Vincent Bedouin, rencontré par la suite sur le stand de la réalité augmentée.

Son projet démarre tout juste. Après de premiers ateliers, notamment avec le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail sur les risques de ces nouvelles ondes sur le personnel des usines, les équipes vont définir l'architecture technique cet été et expérimenter la 5G sur de premiers cas d'usage, comme la connexion de cobots roulants et autonomes pour optimiser la chaine de production.

18 mois pour effectuer les tests

"Nous voulons tout connecter en temps réel et de manière sécurisée : des robots qui travaillent sur les composants aux postes d'intégration, en passant par les magasins pour qu'ils soient approvisionnés immédiatement sans que les machines ne s'arrêtent, s'enthousiasme le dirigeant. Avec la 5G, ce sont des millions d'euros dédiés au stock qui peuvent être économisés. L'autre avantage offert par la 5G est l'absence de câbles, ce qui nous permettrait de paramétrer l'usine pour être plus flexible." Microsoft rejoindra aussi les travaux pour la partie intelligence artificielle, et le fournisseur ASM pour le support technique. "Ces premières expérimentations nous permettront de déterminer le ROI de la 5G selon les usages, sa création de valeur et les limites de la technologie", poursuit Vincent Bedouin, qui a renforcé les équipes de R&D et de l'IT.

Les essais devront être achevés dans 18 mois, au moment de l'emménagement de Lacroix dans sa nouvelle usine Symbiose. "Le bâtiment répond à la certification HQE qui empêche les ondes de chaleur de sortir et nos ondes radio d'entrer. Nous travaillerons à l'élaboration d'un réseau indoor 5G, ce qui amène des complexités", explique Olivier Wioland, mobile network marketing director chez Orange Business Services, sur le stand de la cobotique où la foule était en nombre.

Lacroix Group expérimente en parallèle de nouveaux usages avec ses partenaires. L'équipementier travaille par exemple depuis un an avec Veolia sur la multiplication de capteurs IoT en LTE-M sur les canalisations près de Lille. "Notre principale attente est de pouvoir travailler en réseau sur plusieurs sites, pour dépasser la notion d'usine du futur et se diriger vers l'industrie 4.0", affirme Vincent Bedouin. Orange prévoit compte installer la 5G dans 17 villes d'Europe en 2019.

Et aussi : 

Lacroix Group va connecter son usine en 5G
Lacroix Group va connecter son usine en 5G

Les possibilités de la 5G intéressent fortement les industriels : dès 9 heures, le jeudi 18 avril, une file interminable emplissait la place de la Bourse pour assister à la keynote d'Orange sur le sujet. Au total, plus de 1 000 entreprises...