Traxens lève 20 millions d'euros pour analyser les conteneurs

Traxens lève 20 millions d'euros pour analyser les conteneurs L'entreprise marseillaise, qui fournit une solution IoT dédiée à la logistique, prévoit d'équiper 100 000 conteneurs d'ici fin 2020.

La logistique se dirige vers la généralisation de conteneurs intelligents. C'est le pari de Traxens, qui commercialise un boîtier connecté destiné au suivi des conditions de transport de marchandises. L'entreprise fondée en 2012 à Marseille ambitionne ainsi d'imposer sa solution comme l'un des standards pour les armateurs et de déployer une flotte mondiale de capteurs IoT sur les conteneurs exploités par les sociétés partenaires. Elle vient pour cela de lever 20 millions d'euros lors d'un tour de table de série C auprès de partenaires stratégiques : la société japonaise Itochu Corporation, Bpifrance et Supernova Invest, via le fonds Crédit Agricole Innovations et Territoires.

"Notre objectif est d'équiper 100 000 conteneurs avec notre boîtier connecté d'ici fin 2020", précise Marc Ligonesche, directeur financier de cette entreprise de 130 salariés. Plus de 40 000 conteneurs sont actuellement pourvus de la solution, notamment grâce aux partenariats avec les armateurs CMA CGM, MSC ainsi que SNCF Logistics ou Daher dans l'aéronautique, permettant à Traxens de réaliser en 2018 un chiffre d'affaires de 2,2 millions d'euros. Au-delà de son financement, le japonais Itochu devient distributeur du produit en Asie. "Il s'agit d'une étape importante. L'Asie est un marché vaste et porteur car les départs de conteneurs se font majoritairement à partir de la Chine, où de nombreuses marchandises sont produites. Travailler avec un distributeur local est clé", souligne Marc Ligonesche.

Nouveau boîtier à la fin de l'année

La solution IoT de Traxens repose sur une technologie brevetée, qui permet d'accéder aux données des actifs logistiques en temps réel. Le boîtier connecté, qui contient un capteur de températures, un accéléromètre pour déceler les chocs et les mouvements ainsi qu'un détecteur d'ouverture de porte, se fixe de manière inamovible sur la porte du conteneur. Il répond en particulier aux demandes des clients utilisant des conteneurs réfrigérés. L'armateur Maersk a annoncé en mai dernier entrer au capital de l'entreprise et prévoit d'assurer le suivi du transport de médicaments. Traxens souhaite également renforcer ses positions sur le marché des conteneurs sec, qui représente 90% des quelque 25 millions de conteneurs en circulation dans le monde. Mais la concurrence se développe sur ce segment. Sigfox a lancé en avril 2019 une filiale avec Michelin consacrée au suivi des conteneurs et la start-up toulousaine Ffly4U vient de lever 1,2 million d'euros pour embarquer de l'IA et du machine learning dans ses boîtiers connectés utilisés dans la logistique.

Traxens a déjà réalisé plusieurs levées de fonds qui lui ont permis d'achever la qualification de sa solution et de réaliser les premiers déploiements. Une nouvelle version de son boîtier sortira à la fin de l'année pour permettre une analyse plus fine des conditions de transport, avec l'ajout de modules pour suivre l'arrivée du conteneur dans une zone d'intérêt ou le taux d'humidité. "Ce paramètre est essentiel pour le transport alimentaire, pour s'assurer de la qualité du café, par exemple", cite Marc Ligonesche. Une quarantaine de types de données peuvent être analysées par Traxens.

L'entreprise mène par ailleurs des projets IoT avec le port de Valence, en Espagne et le port du Havre, pour y améliorer l'efficacité opérationnelle et aboutir à une automatisation de leurs activités. "Le port est le nœud de la logistique, mais nous effectuons aussi le suivi du transport routier et le traitement des data, notamment pour valoriser la donnée et anticiper certaines actions, comme la gestion des stocks et l'approvisionnement à partir d'un autre entrepôt." Un sujet qui constitue pour Traxens un axe de développement pour les années à venir.

Et aussi : 

Traxens lève 20 millions d'euros pour analyser les conteneurs
Traxens lève 20 millions d'euros pour analyser les conteneurs

La logistique se dirige vers la généralisation de conteneurs intelligents. C'est le pari de Traxens, qui commercialise un boîtier connecté destiné au suivi des conditions de transport de marchandises. L'entreprise fondée en 2012 à Marseille...