2008, une année record pour le cybersquatting


Le nombre de cas portés devant la justice est en augmentation de 8 % sur un an. La plupart du temps, les plaignants l'emportent.

Le nombre de cas de cybersquatting portés en justice en 2008 par des entreprises et des célébrités décidées à empêcher d'autres de profiter de leur nom ou de leur marque a dépassé tous les records en 2008, a révélé l'agence de l'ONU en charge de ces affaires, la World Intellectual Property Organization (Wipo). En hausse de 8 % par rapport à 2007, les 2 329 affaires traitées par la Wipo l'an dernier faisaient par exemple référence au club de football l'Arsenal, à l'actrice Scarlett Johansson, à la candidature madrilène aux jeux olympiques de 2016 mais également à la BBC, à l'université de Yale, au Blackberry, à eBay, à Google, à Lego, à la Fifa, à Nestlé...

Le secteur d'activité où le nombre de plaintes s'est fait le plus important est l'industrie pharmaceutique, en raison des nombreux sites vendant des médicaments aux noms protégés. Parmi les autres secteurs très touchés par le phénomène, la banque et la finance, Internet et les télécommunications, la vente de détail, l'alimentation, la boisson et les restaurants. A noter que 86 % des affaires impliquaient des noms de domaines rédigés en anglais. 30 % des affaires ont été réglées à l'amiable et les plaignants ont gagné la plupart des affaires restantes. Depuis 10 ans, 14 000 cas de cybersquatting ou d'enregistrement abusif de marques déposées ont été portés devant la Wipo.

L'Icann, qui gère les suffixes tels que .com et .gov, se prépare à en lancer de nouveaux. En résultera une augmentation importante du nombre d'adresses Web, fournissant du même coup de nouveaux espaces où s'approprier abusivement des noms déposés. La Wipo travaille avec l'Icann sur une procédure de dépôt de noms de domaine qui permettrait d'éviter de futurs litiges, en vérifiant comment et par qui seront utilisés les nouveaux suffixes. Un marchand de fruit aurait ainsi plus de chances de pouvoir enregistrer un site en .apple qu'une société souhaitant déposer un site nommé ipod.apple.

2008, une année record pour le cybersquatting
2008, une année record pour le cybersquatting

Le nombre de cas portés devant la justice est en augmentation de 8 % sur un an. La plupart du temps, les plaignants l'emportent. Le nombre de cas de cybersquatting portés en justice en 2008 par des entreprises et des célébrités décidées à...