Bruno Retailleau aurait dû remplacer Eric Besson


C'est face à l'opposition de Philippe de Villiers que François Fillon a abandonné son projet de nommer Bruno Retailleau ministre de l'Economie numérique.

Si la nomination de Nathalie Kosciusko-Morizet a constitué une surprise, cela fut aussi le cas pour la première concernée. Selon Lejdd.fr, François Fillon l'a prévenu le matin même de l'annonce du mini-remaniement, qui a eu lieu jeudi 15 janvier, de son passage de l'Ecologie à la Prospective et l'Economie numérique.

Jusqu'à mercredi soir, c'est le sénateur Villieriste Bruno Retailleau (MPF) qui devait être nommé à ce poste. Cependant, le Premier ministre qui le considère pourtant "extrêmement compétent sur le sujet" a préféré reculer devant l'opposition de Philippe de Villiers. "On n'a pas voulu déclencher une guerre nucléaire avec un parti qu'on voulait au contraire honorer, d'une certaine façon". C'est donc dans la nuit précédente du remaniement que François Fillon a finalement décidé de choisir Nathalie Kosciusko-Morizet pour le poste.

Un choix qu'il assume toutefois : "Je pense que Nathalie, avec sa formation, compte tenu de son passé, de son caractère, est parfaitement indiquée pour s'occuper de l'économie numérique et de la prospective", explique-t-il.

Annonces Google