Paris négocie pour obtenir son nom de domaine '.paris'


Paris veut créer un '.paris' et le commercialiser en 2010. Cependant, elle considère le prix à payer à l'Icann trop élevé, tout comme Barcelone ou New-York.

Plusieurs grandes villes du monde (Paris, New-York, Barcelone…) veulent détenir leur propre nom de domaine (lire notre  confidentiel : Vers des .paris, .nyc ou .bcn ?, du 06/11/08). Mais le prix élevé des extensions personnalisées (lire l'article : Les marques s'inquiètent du prix des nouvelles extensions Internet, du 26/09/08) les refroidit. Le dépôt d'une extension coûte en effet 185 000 dollars. Elle coûte ensuite 75 000 dollars par an, ou 5 % du chiffre d'affaires tiré de l'exploitation de cette extension si cette proportion dépasse 75 000 dollars.

Aussi, selon "Les Echos",  cinq grandes villes se seraient associées pour faire du lobbying auprès de l'Icann (organisme gestionnaire des noms de domaine) afin de faire baisser le prix de cette nouvelle forme d'extension. Paris, Barcelone, Berlin, Hambourg et New-York ont créé dotCities, un groupement d'intérêt commun par l'intermédiaire duquel elles ont envoyé un courrier à l'Icann formulant une proposition tarifaire. Elles demandent à ce que le dépôt d'un dossier soit abaissé à 50 000 dollars, pour 15 000 dollars de coût annuel.

Pour équilibrer son budget (plus de 200 000 euros de mise initiale et 100 000 euros par an), la ville de Paris pense vendre 10 euros les noms de domaine en .paris à ses habitants ainsi qu'aux entreprises. Le .paris pourrait voir le jour d'ici la fin de cette année. La capitale a choisi la société Indom (voir sa fiche carnet) pour être le prestataire technique de ce projet.

Annonces Google