Anti-trust : la Commission européenne va demander à Google de revoir sa copie

Anti-trust : la Commission européenne va demander à Google de revoir sa copie Les propositions formulées par le géant de l'Internet il y a de ça un mois ne suffiront pas, a expliqué le commissaire à la Concurrence, Joaquin Almunia.

Fin avril, la Commission européenne a reçu et publié les propositions émises par Google concernant la présentation des résultats de son moteur de recherche qui était accusé de ne pas identifier clairement ses services et d'occulter ses rivaux. Et il faut croire que ceux-ci risquent de ne pas satisfaire l'UE qui a expliqué par la voix de son commissaire à la Concurrence, Joaquin Almunia : "Nous analyserons les réponses reçues et nous demanderons probablement à Google d'améliorer ses propositions, c'est sûr à 100%".

Google proposait notamment d'identifier clairement les liens promus par ses propres services de recherche spécialisés afin que les utilisateurs puissent les distinguer des résultats de recherche naturels. Le géant de la recherche s'engageait également à afficher des liens vers trois services rivaux. Tout cela risque donc de s'avérer insuffisant. D'autant que la Commission européenne vient d'allouer un mois supplémentaire aux plaignants, internautes et organisations de défense des consommateurs pour rendre leurs conclusions sur les propositions formulées par Google.

Annonces Google