Valérie Chavanne (IAB France) : "La Commission européenne ne nous a pas écoutés"

Valérie Chavanne (IAB France) : "La Commission européenne ne nous a pas écoutés" La vice-présidente du bureau français de l'Interactive Advertising Bureau venait s'exprimer dans l'émission #Media sur le projet de régulation des cookies de Bruxelles.

Valérie Chavanne, vice-présidente de l'Interactive Advertising Bureau (IAB) France, était l'invitée de l'émission #Media réalisée avec CB News et diffusée en direct ce mercredi 18 janvier à 12h30. Elle venait s'exprimer sur le récent projet de régulation de la vie privée, dévoilé par la Commission européenne. Dans son projet de règlement, Bruxelles veut imposer qu'un utilisateur dise avant toute installation d'un navigateur ou d'un logiciel s'il accepte ou refuse des cookies publicitaires. Un choix qui fait évidemment beaucoup parler au sein du monde de la publicité online. "L'industrie est extrêmement perturbée par la directive e-privacy", résume Valérie Chavane. 

On passe d'un consentement implicite récolté via un pop-up, "un vrai compromis entre les objectifs du régulateur et les besoins de l'industrie", à un opt-in beaucoup plus contraignant. Et on enlève au marché publicitaire sa capacité à faire du bon travail grâce à des publicités ciblées. "La publicité ne va pas disparaître, rappelle-t-elle. Au contraire, des publicités non adaptées vont proliférer." Autre danger qui guette les éditeurs : "l’impossibilité de proposer du contenu personnalisé grâce aux cookies".

Ancienne directrice des affaires juridiques et publiques de Yahoo, Valérie Chavanne vient de lancer sa propre structure, Legal Up Consulting, un cabinet juridique consacré aux secteurs du digital et des médias.

Annonces Google