Datas de géolocalisation : Apple éjecte plusieurs médias français de l'App Store

Datas de géolocalisation : Apple éjecte plusieurs médias français de l'App Store Closer et Marmiton notamment ne sont plus téléchargeables sur iPhone. D'autres titres, comme Le Figaro, ont été évincés le temps d'une mise à jour.

Les détenteurs d'iPhone qui voulaient télécharger l'application du Figaro le jeudi 26 avril dernier ont eu une mauvaise surprise. Cette dernière avait tout simplement disparu de l'App Store, sans préavis. "Nous avons eu la surprise de recevoir un message automatisé dans la nuit du 25 au 26 avril pour nous informer qu'elle avait été retirée", raconte Bertrand Gié, le directeur délégué du pôle news du Figaro.

L'email envoyé par Apple aux équipes du Figaro. © Capture d'écran

La raison invoquée par Apple dans un second mail que le JDN s'est procuré ? L'application du Figaro contrevenait aux règles 5.1.1 et 5.1.2 de l'App Store : "Votre application transmet la data de géolocalisation des utilisateurs à des tierces parties sans leur consentement et à des fins inappropriées." Le SDK de collecte de données de géolocalisation de Teemo, qui équipait l'app Le Figaro, était donc incriminé. Pour rappel, ces données permettent aux annonceurs clients de Teemo d'envoyer des publicités ciblées en fonction du lieu où se trouve le possesseur de l'app.

Difficile en revanche de savoir si c'est le principe (la collecte de la data de géolocalisation à des fins commerciales) ou sa mise en application (un recueil du consentement peu clair) qui a été épinglé. Les équipes du Figaro ont quoi qu'il en soit dû soumettre une mise à jour de leur application sans le SDK de Teemo pour pouvoir réintégrer l'App Store tard dans la journée. Le tout via une procédure d'urgence qui a permis à l'application de remonter tout en haut de la pile des applications à valider. Sans quoi le processus aurait pris plusieurs jours.

En toute logique, Le Figaro est loin d'être un cas isolé : toutes les applications équipées du SDK de Teemo sont concernées selon une source interne à l'entreprise. L'éditeur de jeux Akinator a, comme le quotidien généraliste, réussi à réintégrer l'App Store à la faveur d'une mise à jour. Mais les applications de Closer (seule la version numérique du magazine est disponible), Marmiton et Vie de Merde, autres clients de Teemo, n'y figurent plus. L'Equipe, qui a selon nos informations retiré le SDK de Teemo il y a quelques semaines, est lui passé entre les mailles du filet, tout comme la majorité des éditeurs équipés des technologie de Singlespot et Vectaury, les deux concurrents de Teemo. Parmi les clients de Singlespot (Challenges, Le Point, Allocine et Télé Loisirs selon nos informations), seul Challenges n'est plus accessible au sein de l'App Store, bel et bien à cause de son SDK selon nos informations.

La consultation d'AppAnnie permet de voir que l'application Akinator n'a pas été disponible au téléchargement durant deux jours. © Capture d'écran

Teemo semble donc plus particulièrement ciblé par Apple. Parce qu'il est le seul à s'être lancé aux Etats-Unis, un territoire sur lequel Apple est beaucoup plus vigilant ? Un article de Buzzfeed paru il y a quelques jours a mis en lumière les pratiques de Teemo outre-Atlantique. Les applications des clients US de l'entreprise ont depuis elles aussi été retirées de l'App Store. Qu'en pense Teemo ? "Nous avons appris avec surprise la décision d'Apple dont les motivations ne sont à ce jour pas claires", nous répond par mail la DG France Alexandra Chiaramonti. Et d'ajouter : "Nous avançons main dans la main avec nos partenaires et Apple pour trouver des solutions. Notre position de leader et notre déploiement aux US nous impacte les premiers. Comme tout l'éco-système n'est pas touché et que Teemo est en conformité avec les exigences réglementaires, nous sommes confiants pour réintégrer l'App store prochainement."

"Nous avançons main dans la main avec nos partenaires et Apple pour trouver des solutions"

Aussi brutale soient-elles, ces évictions ne sont pas une surprise. Le groupe dirigé par Tim Cook a depuis longtemps dans son viseur les applications qui trackent la géolocalisation 24h sur 24. L'arrivée d'IOS 11 en septembre 2017 avait à ce titre considérablement restreint leur marge de manœuvre. L'épisode n'est pas non plus sans rappeler le précédent Appgratis, un autre champion français. Après son lancement aux Etats-Unis, l'application avait été brutalement sortie de l'App Store en avril 2013, quelques mois à peine après avoir levé 10 millions d'euros. Maigre consolation pour Teemo, il peut, comme Appgratis à l'époque, encore opérer sur le territoire Android. Mais ce dernier a beau représenter près de 75% du parc des smartphones dans le monde, il pèse moins de 50% du marché de la pub mobile. C'est donc un gros coup dur pour la start-up française. D'autant que certains de ses clients, comme Le Figaro, n'ont pas équipé leur version Android du SDK…

Et toujours :

App Store / Apple

Annonces Google