TMP : le CSA fait pression sur les chaînes


Le Conseil supérieur de l'audiovisuel pourrait fixer à fin juin une date limite à la remise des conventions des chaînes souhaitant diffuser sur la télévision mobile.

Les 16 chaînes de la TMP retenues par le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) sont en possession, depuis l'été 2008, de conventions qu'elles doivent signer pour diffuser sur la télévision mobile, mais seules BFM TV (groupe NextRadioTV) et NRJ 12 les ont signées et renvoyées. Le CSA, agacé par les retards accumulés par le dossier, n'exclut donc pas de leur imposer une date butoir qui interviendrait dès la fin du mois de juin.

L'autorité attendra toutefois pour prendre cette décision de recevoir les conclusions de la mission confiée par le gouvernement à Cyril Viguier afin de relancer le projet de la TMP (Lire l'article NKM nomme un médiateur pour la TMP, du 26/02/2009). Une fois cette date limite passée, le CSA proposera aux 19 chaînes initialement écartées de l'appel à candidature les conventions que n'auraient finalement pas voulues les 16 chaînes encore en lice.

La raison principale poussant les chaînes de télévision à retarder le dépôt de leur convention est le délai de deux mois seulement qu'elles auraient alors pour créer une société commune de gestion de la TMP. Avant de s'engager, elles attendent qu'Orange, SFR et Bouygues Telecom financent le réseau de la TMP. Or les deux premiers opérateurs viennent d'annoncer qu'ils préféreraient attendre un ou deux ans avant d'investir dans un projet qu'ils jugent risqué et entendaient plutôt se concentrer sur la 3G, qui supporte déjà la TMP. (Lire l'article TMP : SFR et Orange veulent encore attendre un an ou deux, du 26/05/2009.)

Par ailleurs, le CSA a demandé aux chaînes de télévision de modifier les horaires de passage des publicités pour les services de VOD et les chaînes cinéma d'Orange TV, susceptibles d'effrayer le jeune public. Ces spots, qui mettent en scène des vampires et des monstres jugés très réalistes par la majorité des parents à l'origine des 300 plaintes reçues par le CSA, ne devront pas être diffusées avant 20h30.

Annonces Google