La moutarde de Dijon vient du Canada

En 2009, seuls 3 150 hectares de moutarde ont été cultivés en Bourgogne. © Anette Linnea Rasmussen / Fotolia

La moutarde de Dijon joue volontiers le couplet de l'authenticité pour se vendre. Mais à y regarder de plus près, si le précieux condiment est bien préparé en Bourgogne, son ingrédient principal, la graine de moutarde, n'a rien de tricolore. En effet, les moutardiers français transforment une graine de moutarde qu'ils importent du Canada à plus de 80% et des pays de l'Est.

Qui plus est, l'appellation Moutarde de Dijon n'est même pas protégée. En somme, on peut produire de la moutarde sous ce nom dans le monde entier, à condition de respecter des règles déterminées par décret en 1937 : un extrait de 28% minimum d'extrait sec (graines noires ou brunes, sel et épices) et un maximum de 2% de téguments (résidus de l'enveloppe de la graine).

Suggestions de contenus