Au rayon jeux vidéo, Fnac reprend les recettes de Virgin

_
_ © Photomontage JDN / Virgin Megastore

Chez Virgin comme à la Fnac, les rayons des jeux vidéo sont ceux qui montent en puissance. Le chiffre d'affaires de cette activité prend une part de plus en plus importante dans chacune des deux enseignes : 2,7% chez Fnac et 12% chez Virgin. Du coup, Fnac met le paquet pour se distinguer. Le distributeur organise des compétitions de jeux vidéo stars dans ses magasins en plus de la tenue de minis-salons d'une à trois semaines pendant lesquels les éditeurs présentent en avant-première leurs produits. Et pour accompagner cet essor, l'enseigne finit de généraliser la nouvelle identité de ses rayons. Plus grands, ces espaces mettent en scène jeux vidéos, consoles et accessoires avec des "zones test". De son côté, Virgin continue de grappiller des parts de marché. "Nous sommes très bien placés sur les jeux pour PC," indique Jean-Noël Reinhardt le président de Virgin qui affiche une progression de son chiffre d'affaires jeux vidéo de 27% sur les trois premiers trimestres 2008.

Suggestions de contenus