4 tendances qui affecteront la gestion de la chaîne logistique en 2018

IA, blockchain, smart data... voici les principaux phénomènes qui devraient affecter les acteurs de la supplychain en 2018.

La révolution numérique actuelle engendre un besoin urgent de flexibilité, d’agilité et de réactivité. Dans ce contexte, il est prévu que tous les secteurs de la chaîne d’approvisionnement feront face aux problématiques uniques d’un monde dynamique. Les produits, notamment, sont amenés à devenir des plateformes de services, tandis que les actifs des entreprises se transformeront rapidement en plateformes connectées.

Dans le même temps, bien que croulant sous un déluge de données, les organisations disposent désormais des outils nécessaires pour modéliser, planifier et prévoir leurs résultats. Elles peuvent également développer des connaissances et utiliser des technologies de reconnaissance de formes à des fins d’anticipation. 
À l’approche de la nouvelle année, voici les quatre principaux phénomènes qui devraient affecter les acteurs de la supplychain en 2018.
L’ère de l’intelligence artificielle et de la Blockchain
L’IA et l’autoapprentissage révolutionneront la planification des chaînes d’approvisionnement, remplaçant ainsi les données historiques comme principaux moteurs. De nombreux processus métiers seront transformés grâce à des modèles prédictifs basés sur ces technologies. Parmi ceux-ci : la perception / l’ajustement / l’orchestration de la demande (demand sensing / shaping / orchestration), la planification de l’approvisionnement à l’aide de prédictions, la tarification dynamique basée sur l’IA, l’introduction de nouveaux produits en fonction d’analyses prédictives du marché, la gestion des offres promotionnelles, ou encore la gestion dynamique des perturbations anticipées au niveau des chaînes d’approvisionnement.Les modèles de collaboration en blockchain fermée de nouvelle génération permettront également de rapprocher les partenaires commerciaux, non seulement en enlevant les banques de l’équation grâce à des registres distribués et des crypto-monnaies ; mais aussi parce que les partenaires pourront collaborer de façon bien plus étroite autour des décisions concernant la planification et la mise en œuvre de leur chaîne d’approvisionnement.

L’avènement du suivi et du repérage

Les technologies de suivi et de repérage arrivent enfin à maturité. Le mouvement lancé avec l’apparition des puces RFID il y a une dizaine d’années atteint désormais son apogée avec l’omniprésence des capteurs et autres dispositifs au sein des équipements et autres actifs. Grâce à l’Internet des Objets, les données seront présentes dans les moindres recoins des chaînes d’approvisionnement. Elles seront alors utilisées et analysées par des intelligences artificielles et des moteurs d’autoapprentissage, entraînant ainsi une transformation des opérations.

Percevoir la demande en temps réel

Les chaînes d’approvisionnement devront ressentir la demande du marché quasiment en temps réel, et être en mesure d’y répondre. Pour cela, il faudra s’appuyer sur des technologies de nouvelle génération connectant les entreprises à leurs clients, consommateurs et marchés de destination, et capables de traiter ces données relatives à la demande afin de rationaliser les plans. Les approches de planification des ventes et des opérations (S&OP) d’hier évoluent désormais vers des processus IBP (Performance globale d’entreprise)/connectés de nouvelle génération en vertu desquels les décisions (RG1)  sont prises de façon dynamique, en tenant compte de leur rendement potentiel et de leurs impacts financiers. Ces modèles émergents nécessiteront également de nouveaux modes de gouvernance, ainsi que le déploiement d’une nouvelle approche en matière de leadership dans le courant de l’année.

Smart data et Decision As Service

Les entreprises auront besoin de davantage de contexte sur les données collectées, notamment grâce à des étiquettes intelligentes. Les professionnels de nombreux domaines pourront ainsi utiliser efficacement des informations en temps réel pour accélérer la résolution des problèmes et le lancement de nouveaux produits ; interagir avec, et proposer des services aux clients de façon proactive ; et assurer une planification d’inventaire plus précise.Les différentes activités liées à la planification pourront s’appuyer sur des concepts tels que l’apprentissage profond, et sur des algorithmes heuristiques afin de prendre des décisions de meilleure qualité et plus précises.  

Annonces Google