Black Friday 2018 : optimiser sa stratégie de paiement, c’est maintenant !

Les ventes du vendredi noir, le 23 novembre 2018, devraient augmenter de 15% cette année. Sans doute le bon moment de penser expérience et paiement mobile…

Bien que le "Black Friday" soit une création nord-américaine importée en France en 2014, son succès dans l’hexagone ne se dément pas et affiche des performances de ventes toujours plus importantes année après année. Selon Black-Friday.sale, en 2017, les ventes en France ont augmenté de 30% par rapport à 2016. Le panier moyen a quant à lui augmenté de 6%. Avec plus de 15 millions d’acheteurs en France en 2016, le phénomène s’est durablement installé, à tel point que les volumes de ventes et de chiffre d’affaires, en très grande majorité réalisés en ligne, dépassent chaque année les prévisions des retailers. Toujours sur le territoire national, Amazon a vu ses chiffres bondir de 40% comparé à 2016, soit 1400 produits vendus à la minute en moyenne.

Dans ce contexte, on comprend aisément l’importance de ce rendez-vous. Pour se démarquer et performer, le e-commerçant doit donc supprimer tous les obstacles possibles au parcours d’achat pour ne conserver que l’essentiel : une offre clairement identifiable, un processus simple de sélection des produits et une phase de paiement au plus proche de l’invisible. Dans ce triptyque, l’étape du paiement est la plus décisive.

Pour répondre au besoin de réactivité

L’impatience et l’exigence des consommateurs pour leurs achats en boutique - 41% des acheteurs européens ont déjà privilégié un autre canal d’achat car le temps d’attente était trop long - se retrouve de la même manière pour les achats en ligne. 

Ce comportement est d’autant plus vrai lors du Black Friday, pour lequel l’engouement des acheteurs est tel, que le moindre faux pas sur la page de paiement peut se révéler fatal. L’expérience d’achat doit être fluide, simple et rapide pour immédiatement absorber les volumes d’achat. Le plus gros pic de vente se déroule généralement lors de la première demi-heure, suivi par des pics successifs toutes les quatre heures environ.

Pour répondre aux préférences des acheteurs

Dans l’environnement multicanal du Black Friday où dominent l’e-commerce et le mobile, la part de ce dernier est en constante progression. L’année dernière sur le marché US, la part du mobile dans les visites de sites marchands s’élevait à 54% tandis que sa part dans les transactions atteignait 32%. 

Favoriser un paiement sans friction sur mobile est donc indispensable. L’un des moyens les plus efficaces d’y parvenir est de proposer le paiement en un seul clic, une commodité particulièrement adaptée à la période du Black Friday. En Europe, 30% des acheteurs affirment qu’un paiement "one click" améliore leur fidélité à une marque de manière significative. 53% des clients qui privilégient les achats sur Internet font la même affirmation. En parallèle, seulement 35% des retailers proposent le règlement en un clic…Rappelons enfin qu’en Europe, 34% des consommateurs ont déjà quitté un commerçant car il ne proposait pas leur moyen de paiement préféré.

Pour optimiser cette facilité de paiement, il est utile de se préparer en amont à l’aide d’un système unifié qui offre une vision complète de la chaîne de transaction. Il permettra de réunir et stocker les informations de paiement des clients. 

Outre le bénéfice immédiat du Black Friday, les efforts déployés par les retailers pour optimiser l’étape du paiement seront bénéfiques à une fidélisation client à plus long terme. De quoi affronter plus sereinement les autres périodes clés, telles que Noël ou les soldes.

*Sources : Adyen / Etude 451 Research et Adobe

 

Annonces Google