Le compte courant de Carrefour C-Zam a séduit 115 000 clients

Le compte courant de Carrefour C-Zam a séduit 115 000 clients L'enseigne attire un nouveau public pour ses produits financiers. Les trois quarts n'étaient pas clients de Carrefour Banque et Assurance.

Lancé en avril 2017 par Carrefour Banque et Assurance, C-Zam, le compte courant vendu avec une carte bancaire dans un coffret moyennant 5 euros (puis 1 euro par mois) revendique 115 000 clients fin février. Le banquier du retailer français est très satisfait de ce chiffre. "Ce bilan montre que les clients ont suffisamment confiance en la marque Carrefour pour lui confier la gestion quotidienne de leur argent. Nous sommes aussi très fiers car c'est la première fois qu'un compte courant est distribué en libre-service dans la grande distribution", raconte Julien Jaillon, directeur général de Carrefour Banque et Assurance.

Sur ces 115 000 clients, les trois quarts n'avaient jamais souscrit à des produits financiers de Carrefour Banque. Le service n'a donc pas attiré en priorité les 2,5 millions de clients de Carrefour Banque. Parmi les nouveaux clients, seuls 30% sont âgés de moins de 30 ans.

"On a mis un compte-courant dans une boîte qu'on a vendu dans nos rayons"

Le profil social des utilisateurs est très divers. "Les caractéristiques de C-zam, à savoir son processus digital, la simplicité du parcours, la cotisation payée mensuellement et non annuellement, démocratisent l'accès à ce type de produit", estime Julien Jaillon. Le dirigeant assure également que 40% de ses clients utilisent C-zam de façon quotidienne. Sinon, il est utilisé pour des occasions spécifiques. "Beaucoup de clients l'utilisent aussi pour leur voyage car nous ne prenons pas de commissions sur les transactions faites à l'étranger", souligne-t-il. En moyenne, un client C-Zam effectue 17 transactions par mois. La majorité des utilisateurs utilisent le compte depuis leur téléphone portable bien qu'il soit aussi accessible sur ordinateur.

Paiement mobile et Touch ID

Le dirigeant explique ce succès par plusieurs raisons. "Quand on regarde schématiquement, on a mis un compte-courant dans une boîte qu'on a vendu dans nos rayons. En fait, c'est un produit qui nous ressemble, qui correspond à notre identité de banquier de retailer", indique-t-il. "Ensuite, C-Zam est d'une grande simplicité. Le processus d'ouverture du compte se fait en moins de 10 minutes. Enfin, il correspond à une tendance de fonds sur le marché qui est celui du temps réel et l'instantanéité. Chez C-zam, les transactions sont affichées en temps réel et on peut créditer le compte instantanément."

Plusieurs améliorations ont été apportées suite aux retours des clients, comme le paiement mobile. Le wallet Carrefour Pay, lancé fin janvier par le distributeur, est aussi disponible pour les porteurs de la carte C-Zam. Autre nouveauté sortie en début d'année : le Touch ID pour se connecter à son compte. Avant, il était uniquement possible de taper son code secret pour accéder à l'application.

Et aussi : 

Annonces Google