Jeff Garzik (Bloq) "Contrairement au bitcoin, metronome a été bâti pour durer"

L'un des principaux développeurs du bitcoin lance le 18 juin une ICO pour son projet de crypto-monnaie compatible avec toutes les blockchains.

JDN. Vous lancez ce 18 juin une ICO pour financer votre projet metronome, une crypto-monnaie dite multi-blockchain. Qu'est-ce que cela signifie ? 

Jeff Garzik, cofondateur et CEO de Bloq. © Bloq

Jeff Garzik. Metronome a une capacité d'auto-gouvernance, elle est donc complètement autonome. Chaque personne qui possède un metronome choisit sur quelle blockchain il veut la stocker. Normalement, dans l'industrie blockchain, un bitcoin est verrouillé et relié à la blockchain bitcoin. Un ether est verrouillé et relié à la blockchain ethereum… Metronome, elle, n'est liée à aucune blockchain. Nous avons fait ce choix car nous avons assisté ces huit dernières années à plusieurs désaccords entre les développeurs de la blockchain, dont certains ont donné lieu à des forks (une nouvelle branche de crypto-monnaie, comme bitcoin cash, ndlr). Avec metronome, s'il y a une crise entre des développeurs ou même un problème technique sur une blockchain, les détenteurs de metronome peuvent faire le choix de bouger leurs jetons dans une nouvelle blockchain. Cela permet aux gens de choisir, et donc de mieux gérer et sécuriser leur argent.

La deuxième particularité de metronome est sa viabilité. Cette crypto-monnaie (ou token, ndlr) a été bâtie pour durer. Contrairement au bitcoin, dont les émissions sont programmées pour décliner de moitié tous les quatre ans jusqu'à finalement arriver à zéro (le bitcoin est limité à 21 millions d'unités, aujourd'hui 17 millions ont été créés, ndlr), metronome est prévu pour être distribué pour toujours. Enfin, metronome est plus rapide que le bitcoin. Il faut environ 15 secondes pour valider une transaction metronome contre 10 minutes pour le bitcoin. 

Votre ICO est-elle elle aussi différente des autres levées de fonds en crypto-monnaies ?

Oui. Tout d'abord, l'entreprise derrière, Bloq, ne reçoit pas l'argent levé lors de l'ICO. Normalement, lors d'une opération de ce type, les porteurs de projets récupèrent les fonds pour en mettre tout ou une partie sur un compte bancaire. Dans le cas de metronome, le montant récolté pour les tokens en ether  sera verrouillé dans une sorte de coffre-fort numérique, basé sur un smart contract (un contrat autonome qui exécute automatiquement des actions validées au préalable par les parties prenantes, ndlr). Chaque jour une petite portion de ce compte sera mise en circulation sur le marché secondaire. Nous pensons que cela réduira la volatilité de metronome.

"Une fois que l'ICO est lancée, nous ne pouvons plus y toucher" 

L'autre particularité de l'ICO est que le token est disponible à un prix très élevé - 2 ethers par token (l'équivalent de 1 000 dollars le 18 juin 2018, ndlr) - et baissera progressivement pendant sept jours. Nous pensons que la plupart des jetons seront vendus dans les premières minutes de l'ICO. Après cette semaine, il y a aura ensuite une vente quotidienne et pour une durée indéterminée pendant laquelle seront distribués 2 880 tokens, soit deux tokens par minute. Cela permettra à ceux qui ont loupé l'ICO de participer et de se procurer des jetons à un prix plus bas puisqu'il diminuera également toutes les minutes.

Vous avez reporté à plusieurs reprises le lancement de votre ICO. Pourquoi ?

Il n'y a pas de retour en arrière possible. Une fois que l'ICO est lancée, nous ne pouvons plus y toucher car tout repose sur des smart contracts. Nous devons donc être sûrs que tout soit bien en place. C'est pourquoi nous avons engagé quatre auditeurs sécurité, qui ont tour à tour vérifié les aspects techniques du projet.

Sur les 10 millions de tokens distribués, Bloq en garde 2 millions. Pourquoi ?

Ces 2 millions sont notre seule rémunération pour le projet puisque nous ne récupérons pas l'argent levé. En plus, cela couvrira nos investissements. Nous avons mobilisé près de 2 millions de dollars pour bâtir ce projet.

Est-ce que les investisseurs institutionnels peuvent participer à l'ICO de metronome ?

Nous n'avons pas réalisé de pre-sale (vente privée exclusivement réservée aux institutionnels, ndlr) mais ils peuvent acheter des tokens pendant l'ICO. Nous avons déjà reçu des marques d'intérêt de plusieurs fonds et family offices mais ils se heurtent encore à plusieurs barrières. Ils n'ont pas encore tous mis en place des mécanismes pour stocker de façon responsable et en sécurité ce type d'actifs. Et la plupart des régulateurs dans le monde n'ont pas encore défini comment sont classifiés et taxés ces nouveaux actifs.

Dans la communauté des crypto-monnaies, certains disent que vous voulez concurrencer le bitcoin. Est-ce exact ?

Non, car metronome utilise les blockchains comme un mécanisme de sécurité, un peu comme un rail ferroviaire. Nous prévoyons d'utiliser un jour le bitcoin comme un rail. Si une blockchain est un rail alors metronome est un wagon sur ce rail. A terme, nous voulons adopter toutes les crypto-monnaies, pas les concurrencer.

Quand sera émis le premier metronome multi-blockchain ?

Fin 2018 sur Ethereum avec Ethereum Classic (un fork d'Ethereum, ndlr), puis sur Bitcoin et Qtum, une blockchain conçue pour créer des applications décentralisées. 

Jeff Garzik est le cofondateur et CEO de Bloq. Il est également au board de plusieurs start-up de la blockchain comme BitFury, BitPay et Chain.com. Avant d'arriver dans le monde des crypto-monnaies, Jeff Garzik a travaillé dans plusieurs start-up et éditeurs de logiciel en tant que développeur. Il rejoint l'aventure bitcoin en 2010 en devenant un des premiers développeurs du protocole. 

Et aussi : 

 

Annonces Google