Grégory Cauvin (MeilleursAgents) "Nous allions transparence du marché immobilier et protection des données"

MeilleursAgents a saisi l'opportunité de lancer un nouveau service grâce à l'ouverture des données des notaires. A l'approche de la Nuit du DPO, Grégory Cauvin revient sur la parade qu'il a trouvée pour préserver les données des vendeurs et des acheteurs.

Le JDN propose pour la troisième année consécutive, le 3 décembre prochain, un événement destiné à récompenser les meilleurs data protection officers de France. Pour en savoir plus, rendez-vous sur : La nuit du data protection officer.

JDN. Quel est le principal chantier qui vous a occupé ces derniers mois ?

Grégory Cauvin, DPO de MeilleursAgents. © MeilleursAgents

Grégory Cauvin. Le projet sur lequel j'ai travaillé ces derniers mois est en lien avec l'ouverture, en avril dernier, de la base DVF, pour demande des valeurs foncières. Dès la publication du décret du 28 décembre 2018 et sans connaître avec précision la date à laquelle ces données, portant sur les 15 millions de transactions réalisées au cours des cinq dernières années, seraient exploitables, MeilleursAgents a travaillé à la mise en ligne d'une carte interactive des biens vendus. Mais qui dit ouverture des données dit aussi protection de celles-ci. L'objectif, pour moi, était de concilier ce projet de transparence du marché immobilier avec la protection des données à caractère personnel qui seraient libéralisées.

Comment vous y êtes-vous pris ?

D'abord, nous avons pris l'initiative de consulter la Cnil bien en amont pour savoir comment sécuriser notre projet et les données des personnes concernées. Une démarche qui a d'ailleurs été accueillie favorablement par l'autorité, qui nous a livré des conseils que nous avons suivis. Lorsque vous tapez une adresse dans le moteur de recherche du service d'exploration des biens vendus, que vous passez votre souris sur le bien et que vous cliquez sur 'Voir le prix actualisé", vous avez la fiche d'identité du bien qui apparaît à l'écran. En bas de celle-ci, nous avons intégré un bouton, "Signalez ce bien", qui permet à l'utilisateur d'exercer ses droits d'accès, de rectification et d'opposition. Une fois qu'il a fourni les justificatifs nécessaires pour prouver son identité et le lien qui le rattache au bien immobilier en question, en téléchargeant son titre de propriété, le plus souvent, une demande est envoyée à nos services.

Dans quel délais traitez-vous ces demandes ?

"Nous avons pris des mesures pour éviter les risques de ré-identification des personnes, tel que le blocage de l'indexation sur des moteurs de recherche externes ou le choix de ne pas croiser de données"

Nous y répondons et réalisons l'action demandée dans un délai d'un mois. La plupart des demandes que nous recevons concernent l'opposition à l'utilisation des données. Nous en recevons un peu moins d'une dizaine par mois depuis le lancement du service. Nous avons été l'un des premiers sites à prendre en compte ces demandes. Cela nous a d'ailleurs valu d'être cités par la revue d'une association de consommateurs comme premier acteur à proposer des correctifs des droits des personnes concernées et, sur Data.gouv, comme l'acteur proposant la meilleure utilisation de la base tout en préservant les données des personnes. Outre les mesures permettant aux personnes concernées d'exercer leurs droits de manière sécurisée, nous avons également pris des mesures pour éviter les risques de ré-identification des personnes, tel que le blocage de l'indexation sur des moteurs de recherche externes ou le choix de ne pas croiser de données.

Quelles difficultés avez-vous rencontrées dans la mise en œuvre de ce projet ?

La mise en œuvre du RGPD a pas mal facilité les choses, puisque les équipes ont désormais le réflexe de solliciter le DPO sur les sujets qui concernent les données à caractère personnel. La principale difficulté a été de trouver comment faire pour que les droits des personnes puissent être exercés. Nous avons trouvé un moyen, avec ce bouton de signalement. Il a ensuite fallu permettre aux utilisateurs d'exercer leurs droits de façon sécurisée, ce que nous avons fait grâce au format HTTPS, qui permet de télécharger son titre de propriété de façon sécurisée. Par ailleurs, chez MeilleursAgents, tout le monde n'a pas accès aux justificatifs des utilisateurs qui exercent leurs droits. L'équipe habilitée pour traiter ces demandes n'est constituée que de deux personnes, qui ont été recrutées à cet effet.

Résumé du projet

En quoi ce projet est innovant

"Il est innovant de par le caractère proactif de la démarche que nous avons entreprise envers la Cnil pour travailler en bonne intelligence avec l'autorité. Et nous sommes le premier site à avoir su allier transparence et la protection des données."

En quoi ce projet est ambitieux

"Il est ambitieux par sa taille. Il concerne une masse de données très importantes, portant sur 15 millions de transactions, qu'il a fallu articuler avec leur protection et dans un temps limité, sans certitude sur la date d'ouverture des données."

En quoi ce projet est fédérateur

"Parce qu'il a été géré de façon transversale et a mobilisé différentes équipes (data, produits, marketing, juridique et DPO). Et aussi parce qu'apporter plus de transparence sur le marché immobilier tout en protégeant les données constitue un défi excitant pour les équipes."

"Nous allions transparence du marché immobilier et protection des données"
"Nous allions transparence du marché immobilier et protection des données"

Le JDN propose pour la troisième année consécutive, le 3 décembre prochain, un événement destiné à récompenser les meilleurs data protection officers de France. Pour en savoir plus, rendez-vous sur : La nuit du data protection officer . JDN.  Quel...