Manufrance n'est plus qu'une petite PME de province

Numéro 1 français de la vente par correspondance au début des années 70, Manufrance fabriquait ses articles de chasse et de pêche à Saint Etienne. Mais tandis que la concurrence délocalisait, la "vieille dame" conservait ses ateliers. Incapable de faire face aux grandes surfaces, l'entreprise est en règlement judiciaire dès 1979.

Bernard Tapie signe là son premier gros coup, sans réussir à mettre la main sur les actifs de l'entreprise puisqu'il n'obtient que l'exploitation de la marque. Société nouvelle Manufrance en 1979, Société coopérative ouvrière en 1980, plan de relance en 1982... Rien n'y fait, c'est la liquidation en  1986. Depuis, Jacques Tavitian, un homme d'affaires local, a racheté les marques et les brevets, et relancé une petite production. En 1995, il a tenté sans succès de faire de Manufrance une grande enseigne de bricolage. Un seul magasin ouvrira.

Suggestions de contenus