1er : Levallois-Perret, 9 030 € de dettes par habitant

L'hôtel de ville de Levallois-Perret. © Gérard Robert

Aucune ville ne fait pire en France, pas même les villes de montagne au nombre réduit d'habitants à l'année. A la fin 2008, la dette totale de Levallois-Perret s'élevait à 496,6 millions d'euros, soit un record de 9 300 euros par habitant.

Seules deux villes cumulent une dette plus importante que la municipalité dirigée par l'UMP Patrick Balkany : Paris et Marseille. En 2008, la dette de Levallois-Perret a augmenté de 73%.

 Levallois-Perret sur l'Encyclopédie des villes

Suggestions de contenus