5e : Le Plessis-Robinson (92)

Le Plessis-Robinson. © Gérard Robert

En moins d'une décennie, La Plessis-Robinsons, dans les Hauts-de-Seine, a gagné 3 000 habitants supplémentaires (+14,2%). Logique, quand on sait que ce sont 4 000 emplois qui y ont été créés sur la même période (+38%). Le taux de chômage est au beau fixe (-0,8 point entre 2003 et 2011), à 8,3%, et les emplois non présentiels ont bondis de 39%. Ils représentent aujourd'hui la majorité des emplois. Les revenus des habitants sont en hausse de 19,7% depuis deux ans. Le salaire horaire affiche une croissance de 10% depuis 1999 et le nombre de hauts-diplômés a doublé sur la même période. En revanche, le nombre d'allocataires dépendant des aides de la CAF croit plus vite que la population (+17,3%). Il n'en demeure pas moins que le nombre d'artisans et de chef d'entreprises a augmenté de 81% en dix ans. Le nombre de banques, de restaurants et de grandes surfaces augmentent.

Classements (sur 887 villes) :

 Vitalité de l'emploi : 8e

 Niveau de vie : 143e

 Dynamisme démographique : 10e

 Niveau d'équipements : 197e

Suggestions de contenus