Le robot-méduse pour se glisser partout

Le robot en hydrogel peut être contrôlé par la lumière. © vilainecrevette - Fotolia.com

L'image que l'on se fait du robot, c'est un mécanisme en acier bardé d'électronique. L'équipe de Seung-Wuk Lee, de l'université de Berkeley a imaginé un robot mou, inspiré de la méduse ou du calmar. Ce robot gélatineux, à base de protéines et de graphène (des feuilles d'un atome de carbone d'épaisseur), absorbe l'eau et la relâche en fonction de son exposition à de la lumière infra-rouge.

L'équipe a réalisé démonstration avec une vidéo montrant une main en hydrogel contrôlée par la lumière. Outre des robots mous, capables par exemple se glisser dans des anfractuosités ou des petits espaces, Seung-Wuk Lee envisage des applications plus étonnantes comme "remplacer un membre" humain.

Suggestions de contenus